Actualités

Cafés
_____

Carcassonne

Guerre et paix, place Carnot

Conséquences de la multiplication des bars, restaurants, et cafétérias autour de la place Carnot, le "nombril" du centre-ville à Carcassonne, le problème des terrasses qui se pose 8 mois sur 12, était devenu récemment très critique. La mairie a dû intervenir comme médiatrice

Suite à plusieurs réunions, le maire, Raymond Chesa, et son adjoint chargé des régies, Marc Teulié, ont dû taper sur la table, pour en finir avec les litiges à répétition. Il a proposé un plan d'aménagement global, axé sur la piétonnisation de la place en question, et insisté pour que la délimitation des terrasses fasse l'objet d'un tracé précis, avec marquage au sol à l'appui, et une superficie sensiblement proportionnelle aux surfaces internes.
La situation a fini par être normalisée, jusqu'à preuve du contraire, à la mi-avril...
Mais hélas, la hache de guerre a été déterrée sur la place Marcou, petite sœur citadine de la place Carnot. Il y régnait un calme plat en avril. Mais selon certains, le feu couvait... L'été dernier, la promiscuité des 7 débits de boissons, qui se disputaient l'espace ombragé de la jolie placette, avait failli dégénérer.
L'ouverture prochaine d'un salon de thé-glacier risquant fort de redonner un coup de fouet à ce feuilleton qui anime les conversations dès le retour des beaux jours. Tous, a priori, se disent favorables à ce qu'avait préconisé le Syndicat de l'hôtellerie, c'est-à-dire un nombre de places intérieur. Mais l'espace de la place Marcou, pas plus que celui de la place Carnot, n'est pas extensible. Pour l'heure, la règle veut que la largeur de la terrasse ne dépasse pas celle de la devanture.
D'aucuns affirment qu'avec l'ouverture d'un nouveau bar en mai, va engendrer de nouveaux problèmes, "et ça va être la foire, car cet établissement veut aussi une terrasse". L'Arbre de Vie est justement le nom de cette nouvelle enseigne : "J'arrive en pacifiste, explique Patricia Huerto, la propriétaire, et il n'y a pas de raison que ça se passe mal." Alors que les travaux battent leur plein, Patricia Huerto attend une réponse favorable de la part de la mairie à sa demande d'installation d'une terrasse, le soleil, en principe, étant levé pour tout le monde...
Pour le reste, l'Arbre de Vie comptera 36 places à l'intérieur (en y incluant celles du premier étage) dans un cadre méditerranéen.
A. Desplas


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2675 Hebdo 20 Juillet 2000


zzz24

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration