×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité
________

Groupe Partouche

"Nous sommes casinotier, pas hôtelier"

Hubert Benhamou en est persuadé : l'ouverture du Grand Casino de Lyon le 1er avril dernier devrait booster le Hilton Lyon officiellement inauguré la veille par Raymond Barre, député-maire de la ville. Cette inauguration est l'occasion de faire le point sur un groupe hôtelier pas tout à fait comme les autres.

Président du directoire du groupe Partouche, Hubert Benhamou le repète à l'envi : "Nous sommes des casinotiers, pas des hôteliers." Il n'empêche que, par le biais de rachats ou de créations de casinos, le groupe se trouve désormais à la tête de 14 hôtels représentant près de 1 600 chambres en 3 et 4 étoiles et un chiffre d'affaires de près de 300 millions de francs !
Dernière ouverture en date après maintes péripéties, celle du Hilton Lyon en juillet dernier... malgré le veto du ministère de l'Intérieur au projet de casino contigu à l'établissement. Un temps même, Hubert Benhamou évoqua la fermeture de l'hôtel, avant de se raviser et d'attendre sagement un feu vert obtenu en fin d'année dernière.
Aujourd'hui tout est rentré dans l'ordre : l'ensemble hôtel-casino, sur lequel 270 MF ont été investis, a été inauguré en grande pompe le 31 mars dernier en présence de Raymond Barre, député-maire de la ville, qui a toujours soutenu le projet. Dès le lendemain, le casino accueillait ses premiers joueurs...
"Rien n'a changé dans l'hôtellerie du groupe. Ce n'est pas le Hilton qui va faire travailler le casino, mais le casino qui drainera une clientèle vers l'hôtel avec cette activité de loisir. Nous n'avons pas beaucoup communiqué jusqu'alors car nous souhaitions le faire conjointement sur le Pharaon - nom du casino - et le Hilton. Nous dégageons un gros budget pour le casino, ce qui fera forcément connaître l'hôtel. Le casino n'était pas indispensable mais nous avons répondu à un appel d'offres concernant un hôtel-casino. Notre vocation reste l'exploitation de casinos et nous voulons rester sur cette ligne de conduite", déclare Hubert Benhamou.

L'Hôtellerie :
Une rumeur circule avec insistance selon laquelle les hôtels Partouche seraient à vendre. Qu'en est-il ?

Hubert Benhamou :
Il faut être clair à ce sujet : aucun hôtel n'est sur le marché. Par contre, il est vrai que nous avons été contactés par un groupe américain (N.D.L.R. : Park Plaza) qui nous a fait certaines propositions pour certains des établissements de la Financière Partouche. Les conditions ne nous convenant pas, nous avons décliné cette offre. Pour l'avenir, nous garderons automatiquement les hôtels attenant à des casinos et les hôtels de prestige mais, si une offre que l'on ne peut pas refuser se présente, nous sommes prêts à l'examiner avec attention.

L'H. :
Cette stratégie s'applique-t-elle également aux restaurants gastronomiques dont vous êtes propriétaires et avez-vous d'autres projets en cours dans ce domaine ?

H. B. :
Pour les restaurants, nous avons été comblés par la 2e étoile obtenue par Philippe Gauvreau et son équipe à La Rotonde de la Tour-de-Salvagny. Nous avions déjà 2 étoiles avec Francis Chauveau à la Belle Otéro du Carlton de Cannes et nous sommes satisfaits du fonctionnement de nos autres restaurants (restaurant du Casino à Saint-Galmier, la Verrière à Berck-sur-Mer et la Folie du Bois des Fontaines à Forges-les-Eaux). Dans ce domaine, nous n'avons pas de projets en cours, sinon le développement de plusieurs restaurants à thème dans le nouveau concept d'Aix-en-Provence à échéance de fin 2000/début 2001 et avec un investissement global de 120 MF.
Pour l'hôtellerie, nous souhaitons rénover l'Hôtel des Thermes à Charbonnières-les-Bains où nous injecterons 25 à 30 MF pour créer un 4 étoiles dans l'esprit des Relais et Châteaux.

L'H. :
Un dernier mot sur le Hilton Lyon. La fréquentation correspond-elle à ce que vous attendiez ?

H. B. :
Les résultats sont conformes aux prévisions. Je suis agréablement surpris par l'impact du Blue Elephant où nous travaillons particulièrement bien et conscients que nous avons encore des efforts à faire pour la Brasserie Belge (N.D.L.R. : les deux restaurants de l'hôtel).
Propos recueillis par Jean-François Mesplède


"Ce n'est pas le Hilton qui va faire travailler le casino, mais le casino qui drainera une clientèle vers l'hôtel avec cette activité de loisir."

En chiffres

* 14 hôtels
* 1 580 chambres (739 en 4 étoiles et 841 en 3 étoiles)
* CA 1999 : 290 MF
* TO moyen : 58 à 60 %

Propriétés de la Financière Partouche
(6 hôtels a priori à vendre si une offre se présente)
* Mercure à Nancy
* Park Hôtel à Aix-les-Bains
* Mercure à Mâcon
* Méridien à Lyon
* Mercure à Orange
* Hôtel Degane à Arcachon

Propriétés du groupe Partouche
(8 hôtels)
* Hôtel des Thermes à Charbonnières (actuellement en sommeil mais qui sera rénové)
* Hôtel du Golf à La Tour-de-Salvagny
* Club Méditerranée à Forges-les-Eaux
* Hôtel du Casino à Dieppe
* Méridien à Juan-les-Pins
* Hilton à Lyon
* Aqua Bella à Aix-en-Provence
* La Folie du Bois des Fontaines à Forges-les-Eaux

Hilton Lyon
* Nombre de chambres : 201
* Effectif : 135 personnes
* Ouverture : 1er juillet 1999
* TO : 33 % en 1999 - 49 % en 2000 - Objectif : 49 %
* Prix moyen chambre : 853 F (HT)
* CA global : 60 MF (HT)


Vos commentaires : cliquez sur le Forum des Blogs des Experts

L'HÔTELLERIE n° 2661 Hebdo 13 Avril 2000


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration