Actualités

L'événement

Jacques Jond

"Toutes les centrales syndicales doivent travailler ensemble"

Développée par Roland Magne et par Jacques Jond, l'unité de discours des instances patronales auprès de l'Etat et des partenaires sociaux était au cœur des débats de ce congrès. Un thème qui fut développé par le président de la FAGIHT dans une intervention très appréciée de la salle. Intervention dans laquelle il disait l'urgence du lancement d'une "Intersyndicale nationale de l'industrie hôtelière". Extraits.

Après avoir dénoncé la situation syndicale actuelle "déclenchée, entretenue, développée, perpétuée" par les responsables de la FNIH - "Méthodes de débauchage employées, bluff permanent, incorrection notoire dans les relations pratiquées sont scandaleux et décrédibilisent à jamais leurs auteurs" -, Jacques Jond a dit combien cette déstabilisation l'inquiétait pour la défense des intérêts des hôteliers, des cafetiers et des restaurateurs, "cette crise qui affaiblit l'efficience de nos syndicats". Et de développer le danger qu'ont les chefs d'entreprise indépendants à être liés aux chaînes intégrées "gérées et dirigées par des financiers", au sein d'une même structure syndicale, "un mariage contre nature, une confusion des genres et souvent des intérêts". Il n'a pas manqué de rappeler quelques épisodes qui, à ses yeux, étaient significatifs : "Qui est responsable de la surcapacité sinon les investisseurs financiers ? Ce ne sont pas les hôteliers indépendants qui ont construit en l'absence de marché." Concernant la revendication des restaurateurs en matière de TVA, "qui s'est opposé à l'amendement Dominati (NDLR : qui proposait d'appliquer un taux de TVA de 20,60 % à la vente à emporter) sinon la FNIH qui, au nom des chaînes, a refusé que toutes les ventes de McDonald's et des autres soient taxées à 20,60 %".
Expliquant combien il était important que chacun - restauration rapide, professionnels indépendants, chaînes hôtelières, restauration collective - se retrouve à défendre ses intérêts propres au sein d'une structure spécifique pour mieux maîtriser ses dossiers, il a fait référence à la qualité des résultats obtenus quand les centrales syndicales nationales avaient su travailler ensemble et parler d'une même voix. Aussi a-t-il appelé l'ensemble des responsables des autres centrales à "transformer je ne sais quelles ambitions personnelles en émulation, pour enrichir l'imagination, l'étude, l'analyse et la décision en faveur des réformes et des évolutions indispensables à l'avenir de nos professions", en acceptant le lancement d'une intersyndicale nationale. "Non à l'union démagogique qui conduirait à ne faire valoir que le plus petit dénominateur commun, oui à la cohérence organisée des démarches et des actions spécifiques de tout le syndicalisme de l'industrie hôtelière", a-t-il conclu.


L'HÔTELLERIE n° 2607 Hebdo 1er Avril 1999


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration