Actualités

Actualité

Biarritz

Bellevue, le bien nommé

Sans le casino Bellevue, en travaux, et avec une moitié seulement de la Gare du Midi - l'autre étant désormais réservée à l'installation du Centre chorégraphique national - Biarritz Tourisme appréhendait l'année 1998 qui le privait d'une partie des salles utilisées pour accueillir le tourisme d'affaires.

Les résultats annuels de l'activité ont démenti ces craintes et Olivier Lépine, responsable du tourisme et des congrès de Biarritz, affiche avec optimisme un taux d'occupation identique à 1997, qui était déjà, selon la municipalité, un bon cru. C'est ainsi qu'en 1998 Biarritz aura reçu 240 manifestations dont près de la moitié pour le seul tourisme d'affaires qui a attiré près de 120 000 congressistes. Le sénateur-maire de la ville, Didier Borotra, a annoncé l'ouverture pour le 31 mars 1999 de l'Espace Bellevue, doté d'une salle de 1 200 m2 et de 83 mètres de long à la vue imprenable sur la baie de Biarritz. 400 m2 de salles d'expositions muséales, 500 m2 de salles d'expositions et de commissions, un auditorium de 480 places et 340 m2 de cuisines réparties sur deux niveaux capables de fournir des repas pour 1 200 convives, complètent le dispositif d'accueil et de réception. Le résultat est signé Jean-Marie Wilmotte pour un montant total des travaux de 32,50 MF incluant un dépassement subventionné de 3 % imputable à des travaux de sécurité supplémentaires. "Il n'y aura pas de temps mort dans l'utilisation des salles du nouveau Bellevue", annonce-t-on à la municipalité et d'ores et déjà le calendrier d'occupation est bien rempli avec des réservations jusqu'en 2002.
I. Ativissimo


L'HÔTELLERIE n° 2604 Hebdo 11 Mars 1999


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration