×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Conjoncture

Hôtellerie l Baromètre Coach Omnium des centrales de réservations

L'activité a du mal à repartir

Le ralentissement de l'activité affaires pendant l'été a très nettement perturbé le nombre de réservations traitées par les centrales hôtelières. Malgré des résultats cumulés en hausse, la rentrée se révèle plutôt timide.

Les vacances d'été ont été fatales à la flambée des nuitées traitées par les centrales de réservations hôtelières du panel Coach Omnium. Depuis le mois de juillet, elles n'ont pas cessé de chuter et enregistrent en septembre leur plus mauvais score : - 15,7% par rapport à août 1998. L'arrêt de l'activité affaires, non compensée par l'arrivée de la clientèle tourisme explique en grande partie cette érosion. Malgré tout, au cumul de février à septembre 1998, l'évolution du nombre de nuitées demeure positive
(+ 44,9%) compte tenu de l'avance qui avait été prise au premier semestre. Les prix moyens chambres, quant à eux, ont limité les dégâts. Malgré une baisse en août, ils enregistrent au mois de septembre leur plus forte progression depuis le début de l'année
(+ 10,7%). Côté clientèle, peu de changement en revanche. Les demandes de réservations proviennent toujours majoritairement des agences de voyages (autour de 70%), suivies par la clientèle grand public (environ 17%). A noter que la clientèle des entreprises avec ses 11% de part de la demande au mois de septembre croît de manière régulière. « La centrale de réservations est un concept qui plaît de plus en plus aux entreprises. Elle nous permet, en effet, de leur proposer un hôtel non seulement en tenant compte des disponibilités, mais aussi en fonction de leur budget de départ, ce qui est plus important pour elles », explique Philippe Vaurs, d'Elysées West Hotels.

Clientèle européenne
dominante

Pour leur part, les réservations d'origine française et nord-européenne prédominent toujours très largement. Cependant, au cours de la saison touristique, les centrales de réservations ont davantage traité des demandes émanant de l'étranger. La clientèle nord-américaine et la clientèle en provenance d'Europe du Sud ont représenté le plus gros des réservations étrangères en juillet et en août. Quant au moyen de réservation le plus utilisé, il n'a pas changé depuis le début de l'année : c'est le téléphone avec plus de 55% des réservations. Mais le fax n'est pas très loin derrière. Les GDS, pour leur part, ont été particulièrement utilisés pendant la saison estivale, atteignant même 10% en juillet.
« Depuis le début de l'année nous avons constaté une forte activité des GDS. Cependant les appels téléphoniques se maintiennent et conservent la tête », précise Olivier Jacquin de Concorde Hotels. Les réservations via Internet, quant à elles, grignotent petit à petit des points puisqu'elles se situent désormais autour de 3% à 4% du volume de la demande. Malgré cette première baisse de régime à laquelle les centrales ne nous avaient pas habitués, la plupart d'entre elles rappellent que, depuis leur création, leur activité connaît une croissance à deux chiffres. Au terme de cette rentrée 1998, certaines ont même déjà doublé le nombre de réservations traitées par rapport à l'an dernier.

G. Floch

L'ÉCHANTILLON

Le baromètre mensuel des centrales de réservations Coach Omnium est un constat de l'activité d'un panel des principales centrales de réservations hôtelières présentes en France. Elles fédèrent plus de 2.200 hôtels français pour une capacité de plus de 113.000 chambres. Ce panel est destiné à vous donner une tendance du marché des centrales sur la destination France, au mois le mois. Il est constitué de : 12% de centrales indépendantes, 52% de centrales de chaînes intégrées et 36% de centrales de chaînes volontaires. Par ailleurs, l'offre se repartit entre 43% d'hôtels économiques (0,1 et 2 étoiles) et 57% d'hôtels moyen/haut de gamme (3 et 4 étoiles).

Evolution cumulée de janvier à septembre 1998 inclus de l'activité
des centrales de réservations hôtelières sur la destination France


L'HÔTELLERIE n° 2591 Supplément Économie 10 Décembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration