×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Cafés

Angoulême : night club

Les planches comme à Deauville

Inauguration - le 30 septem-bre - de la dernière discothèque d'Angoulême, baptisée Les Planches à l'égal de ses aînées, de Deauville et de Paris. Gilbert Grizetti, auparavant employé de l'hôtellerie-restauration (Le Flore, le Café de la Paix) ouvre son night club dans un entrepôt de la zone d'emplois de Ma Campagne, dans la proche banlieue de la cité charentaise, avec l'ambition d'en faire un haut lieu des nuits locales. Eddie Barclay, Stéphane Collaro, Jean-Luc Lahaye ont accompagné Joël Schweitzer, le patron des Planches parisiennes et normandes pour lever le rideau, tandis que Gilbert Grizetti donnait quelques détails sur l'affaire. Ni franchise, ni succursale, son établissement porte ce nom prestigieux sans contrepartie, « par hasard, affirme ce dernier, et Joël Schweitzer, qui m'a donné un coup de main à titre amical, ne m'a imposé aucun cahier des charges, me faisant simplement bénéficier de son expérience ». D'un autre côté, Gilbert Grizetti annonce l'ouverture d'autres night clubs portant son enseigne à travers toute la France... sans dire sous quelles conditions.
12 personnes ont été embauchées pour s'occuper des 500 m2 de l'endroit (capacité 700 invités) qui aura coûté en investissements une somme pour l'instant non divulguée. Ambitieux, le club souhaite se démarquer de ses concurrents par sa bonne tenue, et un service de navettes en minibus permettant de raccompagner en ville les clients « fatigués ».
J.-P. Gourvest


L'HÔTELLERIE n° 2589 Hebdo 26 Novembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration