×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité

Hérault

Un coup d'arrêt aux nouvelles implantations

La CDEC refuse l'implantation d'un hôtel de 72 chambres sur la commune de Saint-Jean-de-Védas. Une décision qui s'explique par la volonté de préserver la reprise d'activité enregistrée depuis peu.

Le projet de réalisation d'un hôtel B & B de 72 chambres à Saint-Jean-de-Védas, près de Montpellier, s'est heurté le 2 octobre dernier au pragmatisme de la CDEC de l'Hérault. Le refus de la Commission ne concerne pas les caractéristiques de cet équipement hôtelier, ni l'implantation de cette chaîne à forte notoriété. Les raisons exprimées par la CDEC sont très claires : "La fréquentation hôtelière du département de l'Hérault enregistre une amélioration depuis six mois seulement ; il convient donc de préserver et de conforter l'équilibre de l'économie touristique qui risquerait d'être compromis par la réalisation de ce projet". Il s'agit donc de maintenir, voire d'augmenter, les taux de remplissage des quelque 130 établissements hôteliers de l'agglomération montpelliéraine pour permettre aux professionnels d'améliorer la rentabilité de leurs établissements. Le taux d'occupation moyen se situe actuellement à 40 %.

Espoirs pour B & B
Avant même que la CDEC ne rende cet avis défavorable, la Fédération départementale de l'industrie hôtelière avait d'ailleurs clairement exprimé son opposition au projet, par la voix de son président, Jacques Mestre : "Il ne faut surtout pas accentuer une tendance générale à la baisse des prix, que l'on constate de plus en plus dans le département, car cela risquerait d'aggraver la situation financière déjà difficile de nombreux établissements, dont certains sont implantés à Saint-Jean-de-Védas". Pour autant, tous les espoirs ne sont pas perdus pour la chaîne hôtelière B & B sur cette zone de chalandise. La Fédération départementale de l'industrie hôtelière et les élus politiques ont en effet fait savoir qu'ils n'étaient pas hostiles à des propositions de reprises d'établissements déjà existants. Ce qui participe d'une nouvelle logique d'implantation hôtelière dans l'Hérault. La prudence et l'attentisme sont donc de mise sur un marché qui semble retrouver un nouveau souffle grâce à une politique de concertation entre élus locaux, responsables de chambres de commerce et professionnels.


Jacques Mestre, président de la Fédération départementale de l'industrie hôtelière exprime son opposition aux nouvelles implantations.


L'HÔTELLERIE n° 2587 Hebdo 12 Novembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration