×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Restauration

Gramat

Une politique commerciale ciblée pour le Lion d'Or

Au cœur du Quercy touristique, cet l'hôtel-restaurant mêle modernisation et stratégie commerciale ciblée.

Avec un millier de repas servis en moyenne chaque mois, mais plus du double l'été, l'hôtel-restaurant le Lion d'Or, a réussi en saison creuse et en période estivale à conjuguer clientèle d'affaires et tourisme. Un mélange qui lui vaut de connaître un bon taux de progression. En 1997, le chiffre d'affaires de l'établissement a progressé de 6 %, et le taux annuel d'occupation de l'hôtel a atteint les 56 %.
Exploité et dirigé en cuisine par René Momméjac, le Lion d'Or, qui emploie 4 personnes en année pleine et 8 en haute saison, a joué sur deux tableaux : une patiente modernisation afin d'améliorer et d'augmenter la gamme des services offerts aux clients et une politique commerciale rigoureusement ciblée. 350 000 francs ont été investis récemment pour la climatisation des quinze chambres de l'hôtel et de ses salons. Et 180 000 francs ont été consacrés à la mise aux normes de l'atelier pâtisserie et d'un local de stockage des produits alimentaires.

Marketing très direct
Parallèlement, chaque début d'année, René Momméjac adresse plus de 500 courriers en visant une clientèle de petits groupes. « Ma cible privilégiée, explique-t-il, ce sont les clubs du troisième âge et les autocaristes dans une quinzaine de départements autour du Lot. » Pour la Fête de la cuisine, plus de 2 000 lettres ont été expédiées par les services marketing de La Poste. Pour affiner son offre, le chef qui adhère à l'Association des bonnes tables du Lot, s'appuie également sur les résultats des enquêtes nationales définissant les besoins de la clientèle selon les tranches d'âge. « Là, j'opère par touches variées », confie-t-il. C'est ainsi que le site Internet du Lion d'Or est mis à jour en permanence, véritable vitrine de l'établissement, mais aussi de son environnement. Un ensemble d'actions qui font du Lion d'Or un point de ralliement de vacanciers ou d'hommes d'affaires cherchant une qualité d'accueil et de services, sensibles par ailleurs à une fine gastronomie de terroir et trouvant leur satisfaction dans des menus dont les prix s'échelonnent entre 105 et 300 francs.


Le Lot, une région touristique.


L'HÔTELLERIE n° 2584 Hebdo 22 Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration