×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Formation

Marseille

Des équipements ultramodernes pour les apprentis

Depuis la rentrée, les 1 500 apprentis du CFA Corot de Marseille, dont près de 600 dans l'hôtellerie-restauration,
ont emménagé dans un établissement flambant neuf, au top des normes européennes, et trois fois plus vaste que leur ancien bâtiment.

Construit dans le quartier des Arnavaux, à proximité de la sortie autoroutière, le nouveau CFA s'étale en effet sur 9 000 mètres carrés hors oeuvre nets et a coûté, tous équipements compris de l'ordre de 100 MF. Une partie du bâtiment a été conçue de manière à pouvoir supporter un étage supplémentaire en prévision d'une éventuelle ouverture aux métiers de l'hébergement qui ne sont pas encore présents.
Financé à 40 % par la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et à 40 % par des fonds européens auxquels s'ajoutent 20 % d'autofinancement, cet établissement privé est la propriété du Comité interprofessionnel de l'apprentissage, créé par l'Union patronale des Bouches-du-Rhône, et compte trois pôles de formation : hôtellerie-restauration, métiers de l'alimentaire, commerce. Il peut accueillir 600 apprentis en simultané et 1 600 à l'année.

Six laboratoires et une unité spécifique «gastronomie»
Dans l'hôtellerie-restauration, cet établissement prépare avant tout des CAP et des BEP (50 % des effectifs) mais aussi des CPA, des Mentions Complémentaires (employé barman et cuisinier en desserts de restaurant), une classe de Brevets Professionnels (barman, cuisine, restaurant) et une classe de BTS hôtellerie-restauration.
Pour se faire la main, les élèves disposent de six laboratoires, représentant 8 MF d'investissement. Outre des laboratoires boulangerie, fleuriste et pâtisserie, on compte ainsi trois cuisines : une cuisine bioservice traiteur, une cuisine d'application de 24 postes et une cuisine gastronomique.
Particularité : cette cuisine fait partie d'une unité gastronomique spécifique, desservie par un ascenseur particulier, et comporte quatre postes dont l'équipement haut de gamme est digne d'un quatre étoiles ou d'un Relais et Châteaux.
Cette unité, ouverte aux apprentis, permet également de former «à la carte» le personnel des entreprises qui le souhaitent.
Elle est assortie d'un bar et d'un restaurant «luxe» d'une vingtaine de couverts, ouvert à midi en interne et, le soir, sur réservations, à des entreprises partenaires. Quant à la brasserie et au restaurant d'application classique, ils n'accueillent pas de public mais sont ouverts seulement au personnel et aux élèves.
Autre particularité : le CFA est doté d'équipements informatiques perfectionnés et de possibilités de vidéotransmission par câble et satellite (3 MF d'investissement informatique).
Les anciens locaux du CFA Corot sont en cours de rénovation et abriteront pendant deux ans une partie des élèves du Lycée hôtelier régional Bonneveine dont la démolition-reconstruction, qui devrait coûter 200 millions, va prochainement démarrer.
Marseille bénéficiera ainsi de deux établissements de formation top niveau. Se feront-ils concurrence ? L'avenir le dira...
L. Casagrande

Une subvention du Fafih

Dans le cadre de l'ouverture du nouveau CFA Corot, Daniel Dorchies, délégué Sud Méditerranée du Fafih et M. Agopian, représentant la CRPF/IH, ont remis au proviseur de l'établissement, Christian Vambersky, un chèque de 124 530 F représentant une subvention de fonctionnement. Le Fafih dote ainsi les sections hôtellerie-restauration des CFA depuis 1995. En PACA, le montant cumulé de cette aide s'élève à 4,50 MF.
Parmi les conditions d'obtention figure la participation de professionnels de l'hôtellerie-restauration au Conseil d'administration et au Conseil de perfectionnement. C'est la première fois que le CFA Corot est doté. Son budget annuel de fonctionnement s'élève à 22 MF. Il emploie 60 salariés.


L'HÔTELLERIE n° 2583 Hebdo 15 Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration