×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Saison

De fortes disparités constatées

Pays de Loire

Un mois de juillet maussade mais une saison en partie sauvée par août et un mois de septembre annoncé comme acceptable. Voici en gros les premières tendances de la saison en Pays de Loire.

Pour l'hôtellerie, alors qu'en juin le TO de la région était de 51,6, il montait à 59,8 en juillet (les chiffres d'août n'étant pas encore disponibles à l'heure où nous écrivons). Pour ce mois de juillet justement, de fortes disparités sont à noter selon les départements avec par exemple un TO de 68,5 en Vendée alors qu'il n'atteint que 49,4 en Mayenne. Le mauvais temps bien entendu explique les chiffres moyens de juillet (hormis pour l'hôtellerie nantaise qui a profité de la Coupe du Monde). Comme le souligne G. Henault de la FDIH 44, «la pluie fait fuir les gens». Pour autant, en Maine-et-Loire, Robert Touchet, président de la FIH 49 tient à noter que «juillet fut bon chez nous surtout dans le sud de la Loire. La pluie a permis de développer le tourisme culturel et local. Les touristes de la côte vendéenne sont rentrés dans les terres pour visiter et déjeuner». Dans ce département, notons la recrudescence de la clientèle belge, venue pour visiter le vignoble et découvrir la gastronomie. Pour autant, dans les autres départements, la restauration a souffert, notamment en juillet. Avec le beau temps aoûtien, le sourire des professionnels revient. Président de l'UDH 44, François Effling tient à apporter une nuance : «même si les chiffres sont optimistes, ils restent conformes à la période. Ce mois ne rattrape pas le retard pris en juillet». Sur les côtes cependant, l'hôtellerie «a affiché complet», selon G. Henault.
Les grandes manifestations culturelles se sont très bien comportées. Au Puy du Fou par exemple, la cinescénie a fonctionné à guichets fermés alors que le Grand Parcours a enregistré quelque 600.000 entrées.
O. Marie


Le Puy du Fou a fonctionné à guichets fermés.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration