×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Saison

Le tourisme en progression

Midi-Pyrénées

En Midi-Pyrénées, la progression de la fréquentation touristique enregistrée depuis le mois d'avril, de l'ordre de 5%, s'est confirmée au cours de l'été 98. Ajoutée au bonus apporté par la Coupe du Monde de Football, dont les retombées ont cependant été strictement limitées à Toulouse, Montauban et Albi, cette progression a été chiffrée à + 10% d'arrivées et + 13% de nuitées dans l'hôtellerie de tourisme, du 1er janvier au 31 juillet 1998 (comparé à la même période en 1997).

Avec 3% d'arrivées en plus et un nombre de nuitées stationnaire, l'hôtellerie de plein air n'aurait pas autant bénéficié de l'engouement pour la destination, soumise à une météo fort capricieuse durant les quinze premiers jours de juillet.
La clientèle étrangère, en progression de 17%, a visité la région en plus grand nombre dès Pâques, notamment les Britanniques, les Nord-Américains, les Néerlandais et les Italiens. Ces derniers ont en partie visité Lourdes, confrontée depuis plusieurs années à une baisse de fréquentation, et fait des émules en Europe de l'Est de sorte que le TO de la cité mariale enregistre une progression de 4 à 5 points du 1er janvier au 31 juillet. Le mois d'août en revanche, stable ou en très légère baisse par rapport à celui de l'an dernier, n'aurait pas profité de cette embellie encourageante.

Les 2 étoiles sourient
A Toulouse, les professionnels de l'hôtellerie sont satisfaits de la saison et estiment que la Coupe du Monde a eu des effets bénéfiques sur les mois de mai et de juillet en raison de reports anticipés ou décalés de rencontres et de séminaires se tenant généralement au mois de juin. Le TO moyen, sur juillet-août passe de 55 à 57% (contre 47% en 1996). Juillet enregistre une hausse de 5% (de 57 à 62%) qui profite à tous les établissements. Si le mois d'août reste stable, à 53%, il sourit aux hôtels 2 étoiles, en progression, les 3 et 4 étoiles affichant un certain recul. Au total, la Coupe du Monde, qui a fait bondir le TO du mois de juin de 69% à 80%, a permis aux établissements d'accroître de manière très substantielle leur chiffre d'affaires (+ 4 % en juin, estime Marc Luque, président du Club des hôteliers), le prix moyen des chambres ayant bien progressé. Au 31 août 1998, le TO moyen sur Toulouse, depuis le 1er janvier, s'établissait à 66%, contre 61% au 31 août 1997, soit 10% de chambres vendues en plus. Pour septembre, les projections tablent sur des résultats identiques à septembre 1997, qui avaient été excellents. Hors Coupe du Monde, la croissance du TO depuis le début de l'année s'établit à 5%.
AMP


Des visiteurs à la découverte des lieux typiques.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration