×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Saison

L'embellie s'est confirmée mais...

Corse

La saison 98 est marquée, selon la délégation régionale au Tourisme par «une nette progression tant en termes de flux touristiques qu'en matière de fréquentation des hébergements.»

Tout le monde a pu le constater, les touristes sont revenus cet été dans une île qu'ils boudaient depuis cinq ans. En terme de flux, l'Observatoire régional des transports affirme qu'après 13 mois de croissance ininterrompue, l'ancien record de trafics passagers cumulés sur 12 mois en Corse, établi en février 93 avec 4.725.535 passagers est tombé. En juillet 98, leur nombre sur un an a atteint 4.823.060 soit une augmentation de 15%. Pour l'hébergement, en avant-saison ce sont les hôtels, villages de vacances et résidences de tourisme qui ont bénéficié de la plus forte progression par rapport à 1997. En juillet et août, ces augmentations ont touché les campings, résidences de tourisme et villages de vacances. Les Français (Ile-de-France et PACA) sont revenus en force, réservant leur séjour dès janvier dans les hôtels et villages de vacances. Les Allemands ont dominé l'avant-saison, les Italiens ont fait leur retour, et une amorce de diversification de clientèle est nettement perceptible tant en provenance d'Europe du Nord (Suédois, Norvégiens...) que de l'Est (Russes, Polonais, Tchèques, Slovènes, Croates) et du Sud (Espagnols)... Ces résultats «officiels» sont bons, mais les retombées de ces visites «massives» ont été plus décevantes avec des budgets vacances très limités. Roland Dominici, le président de la Coordination des industries touristiques explique que l'évolution des chiffres d'affaires n'a pas été proportionnelle à celle de la fréquentation : «Sur l'avant-saison, les hôteliers ont reçu une clientèle de groupes à des prix négociés. En pleine saison, les restaurateurs et commerçants ont vu passer beaucoup de monde, mais peu se sont arrêtés pour consommer. Ainsi, les réservations précoces ont amené les professionnels à embaucher et mettre en place un dispositif estival très important. Les résultats ont été bien inférieurs aux espérances et de nombreux collègues ont dû réduire le temps de travail de leurs saisonniers»...
L. Peretti


Beaucoup de visiteurs en Corse mais ... peu de consommateurs.


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration