×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Saison

Une saison «plutôt bonne»

Centre

Comme partout dans la moitié nord de la France, la saison touristique aura été en partie tributaire de la météo avec un bon départ en mai, quelques craintes en juillet et une bonne relance en août.

Au CRTL (Comité Régional du Tourisme et des Loisirs) comme chez les hôteliers le bilan est jugé globalement satisfaisant avec un maintien des résultats de 1997. Ce niveau est significatif dans la mesure où 1997 avait été une bonne année avec près de 50% de TO sur toute l'année, ce qui représentait 5 points de mieux qu'en 1996 et le meilleur résultat depuis 1993.
Les hôteliers ont enregistré une stabilisation de la clientèle française (avec une légère baisse à partir du 15 juillet) et étrangère mais une hausse des arrivées de touristes italiens et américains. Ce bilan plutôt positif touche tous les secteurs de la profession a l'exception peut-être de l'hôtellerie de plein air qui présente un bilan en légère baisse. Mais pour les hôteliers-restaurateurs, les tendances passées sont confirmées : peu de réservations, discussion sur le prix des chambres, menus peu coûteux.
Les tendances touristiques sont également bien orientées : les visites de monuments sont stables mais celles des sites de loisirs sont en nette augmentation : parcs animaliers, centres aquatiques et ludiques, parcs des mini-châteaux, aquariums, etc. Par contre la région n'aura pas bénéficié «d'effet Coupe du Monde» : les amateurs de football à
Paris ou Nantes n'ont donc pas mis à profit cette opportunité pour visiter la région et en particulier les châteaux du val de Loire.
«C'est anecdotique, constate-t-on au CRTL, le seul effet a peut-être été de retarder un peu les départs en vacances.»
J.-J.Talpin


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration