×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Restauration

Paris

Buffalo Grill et Batifol «en négociation»

La rumeur est confirmée : Christian Picart, président de Buffalo Grill, est très intéressé par l'achat de restaurants Batifol et est bien actuellement «en négociation» avec Gérard Joulie, président de cette chaîne.

«Je n'étais pas vendeur, déclare Gérard Joulie. Buffalo Grill recherchait des emplacements sur Paris. C'est une opportunité de vente. Quand l'offre est intéressante, on l'étudie. Vendre, c'est réaliser des actifs, mais je reconnais que Batifol n'était peut-être plus adapté au marché parisien. Aujourd'hui, nous sommes en négociation
En mars dernier, Gérard Joulie avait déjà cédé 7 Batifol à la holding Loli Café, qui souhaitait les transformer en bistrots d'inspiration italienne façon trattoria. Sur les 12 unités qui lui restent, combien d'entre elles le président de Batifol compte-t-il céder ? «Le nombre n'est pas encore arrêté, confie Gérard Joulie. Peut-être 12. En tout cas, depuis que cette rumeur circule, j'ai reçu de nombreuses offres de personnes qui cherchent aussi à s'implanter à Paris.»

La fin de Batifol ?
Si Gérard Joulie vend ses 12 dernières unités, ce sera bel et bien la fin de Batifol, une aventure commencée il y a dix ans, en octobre 1988, avec la création du premier restaurant Batifol Halles à Paris. «Il me reste quand même toutes mes brasseries», précise-t-il. Les brasseries de luxe du groupe Gérard Joulie sont au nombre de 7 (6 à Paris, 1 à Neuilly).
Quant à Buffalo Grill, cet «éventuel» rachat des restaurants Batifol confirme que la volonté d'expansion du groupe est intacte. Rappelons que le nombre de restaurants Buffalo Grill est passé en dix ans de 16 à 152. Il révèle également un changement de stratégie en misant désormais sur les centres-villes. Et Buffalo Grill a les moyens de ses ambitions. Le groupe, qui compte trois enseignes (Victoria Pub, Bistro d'Augustin et Buffalo Grill), a réalisé en 1997 un chiffre d'affaires consolidé de 1,1 milliard de francs et un résultat net de 53,1 MF. De plus, le 15 novembre prochain, la société devrait entrer au second marché de la Bourse de Paris, ce qui lui permettra de dégager des fonds supplémentaires. Ultime précision de Gérard Joulie, si les négociations aboutissent, la vente devrait avoir lieu «avant l'entrée en Bourse de Buffalo Grill». Reste à savoir quelle enseigne Christian Picart choisira d'accrocher au fronton de ses nouvelles acquisitions.
N. Lemoine


L'HÔTELLERIE n° 2581 Hebdo 1er Octobre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration