×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Coupe du Monde

Loire

Sur les traces de «Mémé» Jacquet

Dans la Loire, le succès de l'équipe de France aura un effet bénéfique puisque «Mémé» Jacquet, l'entraîneur des Bleus, est un enfant du pays !

On n'a jamais connu pareille affluence dans la petite ville de Sail-sous-Couzan. C'est là, au cœur du Forez, qu'Aimé Jacquet est né le 27 novembre 1941 ; là qu'il a fait ses premiers pas de footballeur avant de porter le prestigieux maillot de l'AS Saint-Etienne ; là encore que le stade porte aujourd'hui son nom.
«Mémé» n'a jamais oublié et revient régulièrement chez lui... Même si depuis le succès des Bleus il lui a été gentiment demandé de différer son retour de peur de ne pas pouvoir contenir l'enthousiasme populaire...
L'office du tourisme de Saint-Etienne n'a pas laissé passer une si belle occasion de faire connaître un département à l'activité touristique plutôt restreinte et propose désormais une découverte du pays d'Aimé Jacquet avec ses copains faisant partager leurs souvenirs, une balade en attelage hippomobile offerte, déjeuner forézien et dégustation des vins locaux !
«Une journée, c'est bien court», affiche-t-on à l'OT où la découverte est tarifée 270 francs. Et l'on s'empresse d'annoncer qu'il existe 49 autres idées de circuits-séjours sur lesquels les touristes peuvent être renseignés.
C'est bien évidemment la manifestation la plus marquante de l'effet Mondial qui a permis une hausse sensible de la fréquentation hôtelière à Saint-Etienne. «La catégorie trois étoiles est la plus concernée et les résultats prennent majoritairement en compte ces hôtels», explique Jacques Stribick, président du Club hôtelier.
Pour juin, le TO global était de 75% contre 57% l'année précédente avec une poussée à 84% pour la deuxième quinzaine où étaient concentrés les matchs à Saint-Etienne. Les prix n'étaient pas restés à la traîne avec un PM à 461 francs (488 francs pour la deuxième quinzaine), en hausse de 20% par rapport à la moyenne des prix pratiquée habituellement en cette période. «Les hôteliers n'avaient pas hésité à faire des investissements pour améliorer les équipements existants et ils ont fortement apprécié cette venue de clients qui, quels que soient les pays d'origine, se sont montrés courtois et chaleureux», dit-il encore. (1)

De nombreux articles de presse ont été consacrés à la cité forézienne et plusieurs reportages effectués par les télévisions allemande, écossaise, chinoise, japonaise, libanaise et marocaine séjournant en ville - parfois chez l'habitant -, pour suivre la prestation de leur équipe nationale. Une enquête menée par l'office du tourisme a permis de déterminer que les lieux de restauration fréquentés par les touristes étaient à 60% les restaurants contre 34% pour les fast-foods, 31% pour les snack-pizzerias et 22% pour les cafétérias. Selon la même source, 90% des visiteurs étaient satisfaits ou très satisfaits de l'accueil; 84,6% de la qualité des repas et 74% des prix. Autant d'éléments incitant à penser que Saint-Etienne pourrait désormais devenir une destination plus attractive que par le passé.
«En août, un mailing a été adressé à 2.000 autocaristes de l'Hexagone, 80 journalistes de la presse professionnelle et 130 comités régionaux et départementaux de football à propos du circuit découverte du pays d'Aimé Jacquet. Dans le même temps, nous avons constaté qu'en juillet et août la fréquentation étrangère de l'office du tourisme avait atteint des sommets, avec une émergence des nationalités présentes lors de la Coupe du Monde (Pays-Bas, Angleterre et Ecosse devançant la première clientèle habituelle, l'Allemagne), ainsi qu'un boum des clientèles d'Amérique latine jadis inexistantes.»
Pour 1999, il est donc prévu de monter des opérations sur l'Ecosse (Glasgow et Edimbourg) et les Pays-Bas (Amsterdam), de proposer un implant grand public à l'office du tourisme avec jeux et séjours à gagner et un démarchage professionnel de la place. Enfin, en partenariat avec la Maison de la France, la participation à plusieurs salons professionnels ou ouverts à tous en Espagne et Amérique latine est programmée. «Par des actions percutantes et ciblées, nous saurons asseoir l'image de Saint-Etienne auprès d'un public déjà très sensibilisé à la destination grâce à la Coupe du Monde», n'hésite-t-on pas à affirmer du côté de l'avenue de la Libération, siège de l'office du tourisme et des congrès de Saint-Etienne.
J.-F. Mesplède
jfmesplede@lhotellerie-restauration.fr

(1) Pendant la Coupe du Monde, l'office du tourisme souligne qu'avec 55% des touristes logeant à l'hôtel, 67% des établissements ont enregistré une augmentation de 0 à 20%. Elle a été de 20 à 40% pour 13% d'entre eux, de 40 à 60% pour 7% et de 60 à 100% pour 13% !


L'office du tourisme de Saint-Etienne propose désormais une découverte du pays d'Aimé Jacquet avec ses copains faisant partager leurs souvenirs, une balade en attelage hippomobile offerte, déjeuner forézien et dégustation des vins locaux !


L'HÔTELLERIE n° 2580 Hebdo 24 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration