×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité

Pyrénées

Superbagnères : un hôtel à la recherche d'investisseurs

Plusieurs millions de francs sont nécessaires à la rénovation de l'hôtel Aneto de Superbagnères. Ni l'exploitant actuel, ni son gestionnaire, le Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement de Superbagnères,
ne sont prêts à investir. Résultat : l'établissement sera fermé cet hiver.

Le bail de l'hôtel Aneto s'est terminé le 15 septembre et l'exploitant actuel ne souhaite pas le renouveler au vu des conditions de confort et de sécurité de l'établissement. "Cet hôtel a besoin de 6 à 8 millions de francs de travaux. Je ne peux pas les investir aujourd'hui car je ne les rentabiliserai pas si la station de ski ne bénéficie pas d'aménagements conséquents pour lutter contre le manque d'enneigement", explique Alain Guardia qui exploite l'hôtel Aneto depuis 9 ans. Son bail de 8 ans avait été prolongé d'un an à la fin de la saison dernière alors que des travaux de remise en conformité électrique étaient prévus par le Syndicat Intercommunal de Gestion et d'Aménagement de Superbagnères (SIGAS), gestionnaire de l'établissement. Le SIGAS regroupe 3 communes dont le village de Saint-Aventin, propriétaire de l'hôtel Aneto. René Rétig, président du SIGAS depuis un an et demi et maire de Luchon, évalue les travaux à 3 ou 4 MF et souhaite que cette somme soit apportée par un investisseur et non pas ponctionnée sur des fonds publics : "Le SIGAS sort d'une crise financière importante justement causée par des investissements sur l'hôtellerie. Nous souhaitons aujourd'hui donner la priorité à l'aménagement de la station", explique-t-il avant de préciser que des "investissements raisonnables" seront engagés de 1999 à 2001 pour installer de nouveaux canons à neige. La prochaine saison d'hiver est de toute façon compromise pour l'hôtel Aneto. La clientèle d'habitués qui restait attachée à l'établissement s'est déjà tournée vers d'autres hôtels, selon Alain Guardia. En outre, les travaux de rénovation de l'hôtel concernent la structure et donc la façade du bâtiment, or Superbagnères est un site classé : "Une étude est en cours avec le ministère de l'Environnement pour planifier les évolutions esthétiques du site et cela demande des délais importants". Chacun sait donc ici que les 130 lits de l'hôtel Aneto resteront inoccupés cet hiver et le SIGAS est aujourd'hui à la recherche d'un exploitant prêt à prendre un minimum de risques financiers pour les saisons à venir.
AMP


L'HÔTELLERIE n° 2580 Hebdo 24 Septembre 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration