×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité

Chambre syndicale de la Haute Cuisine Française

Antoine Westermann succède à Georges Blanc

Président de la Chambre Syndicale de la Haute Cuisine Française (CSHCF) depuis 1994, Georges Blanc a laissé sa place à Antoine Westermann le 25 mai dernier lors de l'Assemblée Générale de l'association qui s'est poursuivie par un déjeuner au Jules Verne, préparé par le chef Alain Reix. Le nouveau président, chef et propriétaire de Buerehiesel à Strasbourg, a nommé sans plus attendre son conseil de direction, dorénavant constitué de Gérard Besson, Georges Blanc, André Daguin, Roland Durand, Marc Haeberlin, Emile Jung, Jacques Le Divellec, Bernard Loiseau, Régis Marcon, Guy Martin, Joël Robuchon, Jacques Thorel, Pierre Troisgros et Christian Willer.

Avec sa nouvelle équipe, Antoine Westermann a plusieurs objectifs. Asseoir l'image de la Haute Cuisine Française, développée par la précédente équipe, dirigée par Georges Blanc. «La cuisine est le plus bel espace de liberté possible», affirme-t-il haut et fort. Il n'a pas oublié les querelles qui ont, pendant longtemps et qui perdurent encore, séparé les cuisiniers partisans de la cuisine du terroir et la cuisine à base de saveurs plus lointaines. Pour lui, il n'existe pas un style de cuisine mais plusieurs. «La richesse passe par la diversité, explique-t-il. Il faut accepter la différence des uns et celle des autres pour pouvoir rester unis et ainsi avancer de manière positive.»

Dynamiser sa vocation syndicale en s'attachant à être le plus près possible de ses adhérents relève également de l'action que le président Westermann veut mener. Pour ce faire, il a souhaité mettre en place dès maintenant plusieurs commissions de travail. Une commission «temps de travail» présidée par Emile Jung, une commission «formation» avec Fernand Mischler, une commission fiscale confiée à André Daguin et une commission «sécurité alimentaire» dont le président est Régis Marcon.

La Chambre Syndicale a également accueilli cette année deux nouveaux membres, portant le nombre des adhérents à 93 dont 21 associés correspondants internationaux. Il s'agit d'Eric Briffard du Plaza-Athénée à Paris et de Bruno Oger du Majestic à Cannes.

B. Thiault
bthiault@lhotellerie-restauration.fr


L'HÔTELLERIE n° 2564 Hebdo 4 Juin 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration