×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Vie professionnelle

Alpes-Maritimes

Les hôteliers tentent l'union

Jusqu'à présent, les groupements d'hôteliers étaient peu nombreux dans les Alpes-Maritimes. Mais, la tendance s'inverse. Les professionnels indépendants prennent conscience de la nécessité d'unir leurs forces.

"Les hôteliers des Alpes-Maritimes ont longtemps profité de l'attrait touristique de la Côte-d'Azur. Avec la concurrence des chaînes et l'évolution des mentalités, ils doivent à leur tour faire des efforts pour se regrouper et aller chercher les clients", lance Richard Henri du département tourisme de la CCI des Alpes-Maritimes. Depuis le début de l'année 98, pas moins de 7 groupements d'hôteliers se sont constitués dans le département alpin sous l'impulsion du syndicat. "Pour familiariser les professionnels avec l'idée d'un regroupement, il faut procéder par étape. Actuellement, ce sont trois à quatre hôteliers qui s'associent pour cibler un type de clientèle précis et engager une démarche commerciale commune. Ensuite, nous pourrons envisager des groupements plus importants et plus structurés", ajoute Richard Henri.

De son côté, l'association des Hôtels de la Méditerranée de Nice a déjà acquis une certaine maturité. Créé en 1990, ce groupement s'est constitué pour mener des actions qui permettent de faire avancer le projet du Palais de la Méditerranée. Puis progressivement, les 10 établissements des "Hôtels de la Méditerranée" se sont engagés dans une démarche de commercialisation commune. Installés dans un périmètre de quelques dizaine de mètres au coeur de la cité niçoise, ces hôtels (9 classés 3 étoiles et un 4 étoiles) représentent un potentiel de 500 chambres. "Nous avons ciblé une clientèle d'affaires et nous organisons aussi des séjours à thème. Notre objectif consiste à ne pas perdre de réservations au profit des concurrents", explique Gilbert Amar, président du groupement Les Hôtels de la Méditerranée.

Tous les mois, les membres de cette association se réunissent pour décider des actions à mener notamment auprès des tour-opérateurs. "Dans les brochures des T.O., nos 10 établissements sont présentés ensemble. Récemment, nous avons rénové nos hôtels pour proposer une prestation d'égale qualité. Ainsi dès qu'un hôtel est comple, nous pouvons basculer les réservations sur les autres établissements". Pour le démarchage à l'étranger, les Hôtels de la Méditerranée proposent un tarif unique et sont également présents sur Internet. Un exemple vers lequel d'autres groupements hôteliers des Alpes-Maritimes devraient tendre prochainement.

AMP


L'HÔTELLERIE n° 2563 Hebdo 28 Mai 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration