×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Cafés

Marseille

L'OM Café s'installe sur le Vieux Port

Sur le Vieux Port de Marseille, l'OM Café étale ses 25 mètres de façade à la place de la brasserie traditionnelle le Beaufort. Etre foot mais rester classe. Un nouveau concept dans la capitale phocéenne.

Si divers bars de la ville sont depuis longtemps fréquentés par les supporters de l'Olympique de Marseille, le club de foot bien-aimé de la ville n'avait pas encore d'établissement à son enseigne. La chose est réparée depuis le 8 avril, jour du match Marseille-PSG.

Le propriétaire du fonds du Beaufort (les murs appartiennent à Accor) a en effet décidé de changer totalement le concept de son établissement installé sur le quai des Belges, à proximité immédiate du New York, brasserie coqueluche du gratin marseillais.

Pour redynamiser son établissement, Henri Blanc, président du groupe de torréfaction du même nom, vieux marseillais amoureux de sa ville, cherchait un créneau à thème plus porteur que le style brasserie traditionnelle.

«Ce créneau n'est plus viable à mon avis ; les charges de personnel sont trop lourdes. Par ailleurs, nous vivons aujourd'hui dans une société où les loisirs et le sport ont pris beaucoup d'importance ; j'ai donc orienté ma réflexion dans ce sens», explique-t-il.

Création d'une licence d'exploitation OM Café

Or l'homme est aussi membre du conseil d'administration de l'OM.

De discussion en discussion, naissait donc l'idée de créer une marque OM Café assortie d'une licence d'exploitation dont l'ex Beaufort est le premier concessionnaire mais qui pourrait dans le futur s'exporter dans les villes voisines.

Henri Blanc a investi de l'ordre de 2,2 MF pour redéfinir et réaménager entièrement l'espace (300 mètres carrés au total, cuisines comprises), trouver une décoration adaptée et un concept d'animation autour du foot, tâche confiée au cabinet d'architectes Aguilar.

Banquette et chaises capitonnées de skaï bleu, nappes de tissu blanches mais serviettes bleues, murs en boiseries sombres filetées de bleu, écusson de l'OM reproduit un peu partout : de l'enseigne à la vaisselle en passant par les plafonds lazurés, impossible de se croire ailleurs qu'ici !

Le bleu turquoise du club marseillais s'est répandu jusqu'aux noeuds papillon et aux gilets satinés des serveurs. Le café a également obtenu la concession d'une boutique OM et à la rentrée ajoutera une activité billetterie.

Le concept foot se décline autour de la présence de douze téléviseurs suspendus, fonctionnant en continu, son ouvert pour les matches de foot mais son fermé le reste du temps, ce qui permet aux convives de se restaurer ou de se désaltérer entre amis dans une ambiance calme. La mise en route des téléviseurs, de l'éclairage et de la sono d'ambiance est entièrement programmable en automatique à partir d'une table digitale installée au comptoir.

«Une brasserie classe dotée d'une ambiance club»

Le bar, autour duquel a été créé un espace particulier pour les consommations debout, a été rapproché de la façade vitrée entièrement repliable en été, ce qui permet de mieux surveiller l'activité limonaderie de la terrasse qui offre une centaine de places. A côté et à l'arrière, se trouve l'espace café-restauration comptant également une centaine de places.

L'OM Café est ouvert de 8 heures à 2 heures du matin. Il propose une carte brasserie midi et soir (salades, pâtes, poissons, viandes, de 50 à 95F le plat) et sert des repas jusqu'à minuit. Si les poissons grillés -Vieux Port oblige- sont toujours de mise, l'établissement a en revanche abandonné les coquillages et les spécialités style bouillabaisse, les laissant aux spécialistes dont c'est le métier.

«Nous voulons être à la fois une brasserie classe, redorant le blason du Vieux Port, mais créer en même temps une ambiance club où l'on a envie de prendre ses habitudes. Nous souhaitons être l'établissement vitrine d'une ville de foot mais nous ne visons surtout pas une clientèle exclusivement composée de supporters ou d'amateurs de football, sauf bien sur le soir des matches», précise Henri Blanc. D'ailleurs, les soirs de matches, l'OM Café n'accueillera les supporters que sur réservation et pour dîner. Histoire d'éviter les débordements et de sélectionner la clientèle.

Pour l'instant l'OM Café, dont Jean Marc Lopez dirigera l'exploitation, annonce un chiffre d'affaires supérieur d'environ 25% à celui du Beaufort.

L. Casagrande


Pour redynamiser son établissement, Henri Blanc a misé sur le foot. L'OM Café a nécessité 2,2 MF d'investissement.


L'HÔTELLERIE n° 2563 Hebdo 28 mai 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration