×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité

Toulouse

André Fernandez lance son centre des congrès

Le restaurateur et traiteur toulousain André Fernandez diversifie ses activités. Le Comté, complexe associant centre des congrès et hôtel 3 étoiles, ouvrira à la fin de l'année.

Le centre des congrès qu'André Fernandez a fait construire dans le parc de 3 hectares de son restaurant La Feuilleraie n'a pas encore été inauguré mais il fonctionne depuis plusieurs mois. Il reste un certain nombre de finitions à terminer, dont la signalétique, et quelques détails à régler avant de procéder à son lancement officiel, prévu à la rentrée, la Coupe du Monde de Football devant mobiliser l'essentiel des activités du groupe d'ici là.

Doté d'un amphithéâtre de 600 places équipé de cabines de traduction simultanée, d'écrans géants, etc., d'un amphithéâtre de 250 sièges et d'une dizaine de salles de commissions et sous-commissions, le Comté de Toulouse va concurrencer directement le centre des congrès Diagora de Labège. Il vise, comme ce dernier, les séminaires et les grosses réunions organisées par les entreprises régionales de l'aéronautique et l'espace, l'agroalimentaire, la recherche et des secteurs de pointe de l'agglomération toulousaine. Il est situé au Nord de l'agglomération toulousaine, non loin des entreprises aéronautiques, alors que Diagora est situé au Sud, dans une zone d'activités dédiée à la recherche et aux sociétés high-tech. La vocation régionale du nouveau venu le met en principe à l'abri de la concurrence du centre des congrès Pierre-Baudis, ce dernier, géré par le groupe Accor et ouvert il y a un peu plus de six mois, visant les congrès nationaux et internationaux.

Synergie avec l'alimentaire

L'intérêt qu'André Fernandez porte à l'univers fortement concurrentiel -et très largement subventionné- des centres de congrès réside dans leur complémentarité avec les activités de son entreprise. «Il s'agit d'optimiser le savoir-faire logistique et commercial du groupe, qui vit de l'alimentaire, en créant un marché supplémentaire à ses activités de traiteur», explique Catherine Giroud, responsable du Comté de Toulouse depuis juillet 1997, après avoir été pendant sept ans directrice commerciale de l'hôtel Holiday Inn de Toulouse. Le nouveau centre espère accueillir en moyenne un congrès d'audience nationale par mois et 2 à 3 séminaires régionaux par semaine. Un hôtel de charme de 80 chambres (3 étoiles) ouvrira ses portes à côté de lui à la fin de l'année. Cet hôtel, qui pourra recevoir les participants de séminaires intensifs mais de dimension réduite, sera surtout destiné à capter une clientèle de passage.

AMPso


L'HÔTELLERIE n° 2563 Hebdo 28 mai 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration