×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Actualité

Dax

La première ville thermale de France engage une réflexion sur son avenir

Dax, station thermale réputée pour ses soins de rhumatologie, a reçu 53.300 curistes en 1997 au sein de ses dix-huit établissements thermaux. Ce sont les investissements consentis en phlébologie, indication thérapeutique dont l'agrément a été obtenu il y a deux ans, qui ont permis à la ville d'afficher une progression de ses chiffres de fréquentation. Elle conserve de toute façon son titre de première station thermale de France devant Aix-les-Bains en Savoie.

Accompagnants inclus, Dax reçoit chaque année 80.000 personnes qui se répartissent dans les 37 hôtels (1.970 chambres), 34 résidences de meublés (proposant 998 studios), trois campings et plus de 1.113 locations meublées. Cette activité économique génère environ 545 millions de francs de chiffre d'affaires.

Dans ce contexte d'activité thermale forte, la municipalité dirigée par Jacques Forté a signé le 31 mars avec le Conseil régional un contrat de station dans le cadre du Plan thermal aquitain, une démarche dont le principe mobilisateur touche non seulement à la nature scientifique du thermalisme mais "repose aussi, comme l'explique le maire adjoint de Dax, le docteur Raymond Viale, sur un objectif économique d'accroissement de la fréquentation des stations thermales. La station signataire devra préciser sa stratégie de développement pour optimiser les conditions d'accueil, d'hébergement et d'animation".

Deux autres initiatives témoignent également du souci de la municipalité d'agir sur l'amélioration de l'offre globale : elle s'est tout d'abord orientée vers la voie du partenariat public/privé pour la gestion des cinq établissements de la compagnie Thermale de Dax, une société d'économie mixte, qui accueille près du quart des curistes mais dont l'endettement pesait lourdement sur la ville. Le Splendid, un chef-d'oeuvre de l'Art déco qui devrait retrouver ses lumières en 1999 au terme de travaux de restauration d'un montant de 39 millions de francs, en constitue l'élément phare.

Depuis l'été dernier, le groupe Accor avec sa filiale La Thermale de France, a donc repris l'exploitation des établissements après signature d'une convention de sous-gérance. La ville reste toujours propriétaire des murs et la CTD, pour sa part, garde son statut de locataire-gérante.

Par ailleurs, la création du casino de la Potinière s'inscrit dans un projet de "continuité attractive et économique", ainsi que l'exprime Jacques Forté. L'investissement prévu de 35 MF devrait engendrer une quarantaine d'emplois ; on retrouve dans le groupe SPIC choisi par le conseil municipal la participation d'Accor, engagé dans le projet à hauteur de 25%.

I. Ativissimo


L'HÔTELLERIE n° 2562 Hebdo 21 Mai 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration