×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Hébergement

La Réunion

Le coup de "jeune" du Grand Hôtel des Mascareignes

Remis financièrement à flot, "relifté", Le Grand hôtel des Mascareignes poursuit sa reconquête de la clientèle. En projet : une nouvelle formule de restauration.

"En 1997, pour la première fois depuis sa création en 1990, l'hôtel a dégagé des résultats positifs". Mission accomplie pour Charles Perez, arrivé aux commandes du "Grand Hôtel des Mascareignes"*** (Groupe Apavou) situé à St Gilles-les-Bains, en juillet 1996, après avoir fait carrière à St-Denis et auparavant à St-Raphaël et Nice.

"Mon ambition était de remettre à flot cet hôtel mal entretenu, triste ; d'y remettre de la vie", poursuit encore le directeur général.

Les ingrédients du succès sont simples, encore fallait-il penser à les appliquer : le renforcement du personnel (passant de 55 à 72 salariés dont une équipe dévolue à l'animation) ; la rénovation des 154 chambres (tissus aux tons plus chauds) et des salons (nouveau mobilier) ; la remise en état de l'immense piscine et autour l'organisation de buffets à thèmes chaque soir avec animation à la clé ; la reprise de la gestion de la boîte de nuit ; la création d'une boutique, d'un bureau d'animation, d'un petit snack-crêperie pour les creux de l'après-midi, d'une scène de café-théâtre, d'un parking privé, d'un terrain de pétanque...

Au total, un "coup de jeune" de 3 MF -autofinancé- qui a porté ses fruits : "Aujourd'hui, nous tournons avec un taux d'occupation de 65% et une rentabilité très intéressante, confie Charles Perez. Mon objectif maintenant est de stabiliser la structure, d'en faire un hôtel dont on parlera en bien".

Et ce, sur l'île comme au delà des frontières métropolitaines :

"Ma volonté est de garder sur l'île une petite part des 100.000 Réunionnais qui partent chaque année passer des vacances à Maurice, mais aussi de travailler davantage sur le marché européen", conclut Charles Perez. L'hôtel vient ainsi de signer avec un important tour opérateur allemand.

Dernier projet du maître des lieux pour conforter sa clientèle : compléter l'offre de restauration actuelle -cuisine internationale sous forme de buffets à thèmes, capacité 200 personnes- par la création, fin mai, d'une table d'hôtes sur la base d'une cuisine typique concoctée par un chef créole. D'une capacité de 80 couverts, ce nouveau pôle de restauration fonctionnera uniquement sur réservation.

S. Jullien


3 MF investis pour redresser la barre.


L'HÔTELLERIE n° 2560 Hebdo 7 Mai 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration