×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Coupe du Monde

Calais

Holiday Inn mécontent de Mondiresa

«On n'est jamais si bien servi que par soi-même !», c'est la conclusion de Patrice Haultcoeur directeur de l'Holiday Inn Garden Court de Calais (62), après avoir vécu une expérience bien décevante avec Mondiresa. Au début de l'année, les réservations débutent moins vite que prévu pour beaucoup d'hôtels. Mais Mondiresa veut assurer disponibilité et contrôle des prix dans la région.

En février dernier la délégation régionale demande comme à tous les hôteliers de la région Nord-Pas-de-Calais concernés par le site de Lens, de garder l'option de réservations jusqu'au 12 avril. Certains comme l'hôtel Bellevue de Lille refusent, d'autres comme l'Holiday Inn de Calais acceptent, sur la perspective qu'une demande existe et doit se manifester plus tard. Le 12 avril arrive et Patrice Haultcoeur voit sa liste lui parvenir : résultat, huit doubles pour une nuit et une simple pour deux nuits. Or actuellement, les affaires marchent très bien à Calais. «J'ai refusé personnellement des centaines de nuitées pour les tour -opérateurs anglais qui étaient prêts à payer n'importe quel prix», assure-t-il. «J'ai le sentiment que cette organisation s'est donnée une ambition que les faits ne justifient pas, à moins que les réservations ne se concentrent à Paris», s'interroge-t-il.

Il sera bientôt temps en effet d'établir un bilan. Calais est loin (une

grande heure de route, des liaisons médiocres par chemin de fer) de Lens. Le résultat est peut-être meilleur à Lille, principal site d'hébergement en l'absence d'infrastructure hôtelière sur place. Mais même dans la capitale régionale, les hôteliers semblaient encore prudents voici quelques semaines et le club hôtelier s'était tenu à l'écart des négociations avec Mondiresa.

A. Simoneau
asimoneau@lhotellerie-restauration.fr

Plus de trois millions de repas et de boissons seront vendus

Selon le Comité Français d'Organisation de la Coupe du Monde 98, la restauration est un véritable enjeu. Plus de trois millions de prestations de nourriture et de boissons seront servis à l'occasion des 64 rencontres. Quelque 1.300 points de vente seront à la disposition du public dans les différents stades : 110 au minimum par stade et 270 pour le seul Stade de France. Les prix pratiqués s'échelonneront entre 10 et 20 francs par produit. Le CFO estime à près de deux millions de boissons vendues sur l'ensemble des jours de matches, ce qui représente 1.000 m3 de sodas, jus de fruits et eaux minérales.

Côté restauration, assurée par le traiteur Lenôtre et la société de restauration collective Eurest, ainsi que des professionnels locaux, 55.000 repas seront servis aux clients des Loges, 190.000 dans les espaces officiels pour les clients des sièges Prestige, 120.000 dans les villages des Partenaires, auxquels il convient d'ajouter les 34.000 invités des différents cocktails officiels. Dans chaque stade, plus de 300 personnes seront mobilisées en cuisine et pour le service (1.000 pour la finale), principalement recrutées parmi les élèves de 70 écoles hôtelières.

Concernant les 12.000 journalistes, des espaces restauration, qui mettront en avant la cuisine des terroirs de France, seront mis à leur disposition dans les centres de presse et au centre international des médias à la porte de Versailles à Paris.

Quant aux 12.000 volontaires, leur restauration nécessitera sur chaque stade les jours de matches la confection et la distribution de 1.000 plateaux-repas, soit près de 100.000 au total.

B.T.


L'HÔTELLERIE n° 2560 Hebdo 7 Mai 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration