×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités

Courrier des Lecteurs

------------------   Ça va mieux en le disant   ------------------

On ferait la révolution à moins

Après plus d'un an d'attente, les fameuses exonérations de charges sociales injustement assises sur les avantages en nature sont... allégées de 1,28 francs ! Quelle honte ! Et en plus, ce n'est pas rétroactif.
Mes chers collègues propriétaires français, en d'autres temps vous auriez fait la révolution pour moins que ça !


(Jean-François Liess)
Propriétaire suisse de l'Hostellerie du château de Salles

Une miette d'économie de 56,32 francs

Je suis fortement choqué, dégoûté et découragé par ce «coût» médiatique, et non pas par ce coup de force de Monsieur Jacques Jond. Je respecte beaucoup l'ensemble du travail que peut faire cet homme pour la profession, mais là il faut être réaliste et savoir calculer avant d'annoncer une aussi grossière victoire.
Remettons les choses à leur juste valeur. Si mes comptes sont justes, l'ensemble des cotisations sociales employeur représentent 39,905%. Donc 39,905 % de 18,23 que représente chaque avantage nourriture, il me semble que cela fait 7,274 francs de cotisations par repas, soit pour 44 repas la somme de 320,056 francs mensuel de cotisations. A cela, vient s'ajouter en fin d'année le reversement de TVA au 3/4 à 5,5% et 1/4 à 20,6% sur l'ensemble des avantages nourriture, soit par mois sur la base de 44 repas, un reversement de TVA de 74,38 francs.
Le coût total incombant à l'employeur, hors fourniture de l'avantage nourriture pour 44 repas mensuel est de l'ordre de 394,436 francs.
Si 14,278% d'abattement sur les avantages en nature est une victoire qu'il faut brandir haut et fort... Alors je remercie toutes les personnes qui ont contribué à son obtention. Mais je doute fort que cette miette d'économie de 56,32 francs par mois nous fasse beaucoup de bien.
Et là encore, je ne compte pas le travail de comptabilité et le suivi par le salarié qui engage un surcoût qu'il faudra bien payer de toute façon.
Alors, MERCI ENCORE !!!
(Un restaurateur de Domont)

============================================

Apprendre la fabrication du foie gras

Nous souhaiterions effectuer un stage de préparation artisanale de foie gras, rillettes, confits etc. à partir de canards ou d'oies sur pied. Pourriez-vous nous recommander des fermes susceptibles de parfaire ce genre d'enseignements. (J.B. de Saint-Martin)

Les fermes qui proposent des stages de cuisine du foie gras, confit ou autres, sont nombreuses. Il en existe dans plusieurs de nos régions françaises et notamment dans les Pyrénées-Atlantiques, le Gers, les Hautes-Pyrénées ou encore la Dordogne. Nous ne sommes pas en mesure de vous dresser une liste exhaustive de tous les producteurs pratiquant ce genre de stages. Nous vous en proposons donc quelques-uns.

Dans les Pyrénées-Atlantiques :

Roger Viau
64330 Castetpugon
Tél. : 05.59.04.74.06.
Fax : 05.59.04.92.27.

Marcel Etchecopar
La Ferme La Motte
Quartier Beignau
64270 Salies de Bearn
Tél. : 05.59.38.22.22.

Jacques Fouex
64300 Sainte Suzanne
Tél. :05.59.69.21.04.
Fax : 05.59.69.32.18.

Pour plus de renseignements, contacter Benoît Floquet à la Chambre d'agriculture de Pau : Tél. : 05.59.80.70.00. Fax : 05.50.80.70.01.

En Dordogne :

J.P. Neyrat
24590 Borrèze
Tél. : 05.53.28.83.06.
Fax : 05.53.30.26.50.

Famille Coustaty
24220 Meyrals
Tél. : 05.53.29.24.83.
Fax : 05.53.29.62.58.

Famille Alard
24330 Eyliac

Tél. : 05.53.07.57.18.
Fax : 05.53.54.60.90.

Vous avez d'autres fermes qui proposent des stages. Pour de plus amples renseignements, contacter Mme Salémi à la Chambre d'agriculture de Périgueux : Tél. : 05.53.35.88.90. Fax : 05.53.53.43.13.
Si vous préférez la région des Hautes-Pyrénées pour apprendre à fabriquer le foie gras, renseignez-vous auprès de Mme Boulvé à la Chambre d'agriculture de Tarbes aux coordonnées suivantes : Tél. : 05.62.34.66.74. - Fax : 05.62.93.59.95.

 

============================================

Diplômes d'Etudes Supérieures Spécialisées en hôtellerie

Je suis à la recherche d'un DESS en hôtellerie. Je crois qu'il existe un DESS Management Hôtelier ou Cadres en Hôtellerie. Merci pour votre réponse. (C.C. de Saint-Barthélémy)

Les troisièmes cycles universitaires préparant aux métiers de l'hôtellerie sont peu nombreux en France.
L'université de Paris1-Panthéon Sorbonne propose un DESS Hôtellerie Internationale. A l'université de Nice, vous pouvez présenter le DESS de Gestion et d'Aménagement Touristique et Hôtelier. Vous avez, en outre, les DESS Industrie du Tourisme à l'université de Toulouse qui forme, entre autres, au management hôtelier.

DESS Hôtellerie Internationale
Université Paris 1
Panthéon Sorbonne
Centre Pierre Mendès France
90 rue de Tolbiac
Bureau B7.10

75634 Paris Cedex 13
Tél. : 01.40.77.18.36.

DESS Gestion et Aménagement Touristique et Hôtelier
Université de Nice
Avenue Joseph Vallot - 1er étage Bât P
06108 Nice Cedex 02
Tél. : 04.92.07.69.20.

DESS Industrie du Tourisme
Université Toulouse-Le Mirail
CETIA 5 allée Antonio Machado
31058 Toulouse Cedex 01
Tél. : 05.61.50.42.30.
Fax : 05.61.50.41.28.

Il existe d'autres DESS de Tourisme si vous souhaitez une formation plus générale. Pour plus d'informations, contacter le CIDJ (Centre d'information et de documentation pour la jeunesse) aux coordonnées suivantes :

CIDJ
101 quai Branly
75015 Paris
Tél. : 01.44.49.12.00.
Fax : 01.40.65.02.61.

============================================

Combien de jours de congés pour un cadre ?

Pourriez-vous me dire quel est le nombre de jours de congés annuels auquel peut prétendre un cadre dont le salaire est forfaitaire.(R.F. de Bron)

Les cadres ont droit au même nombre de jours de congés que les autre salariés de l'entreprise. En effet, le mode de calcul pour la durée des vacances ne varie pas en fonction du statut ou de la qualification. Tout salarié cadre qui justifie d'un mois de travail chez le même employeur a droit à 2,5 jours ouvrables de congés payés par mois travaillé. Autrement dit, les cadres bénéficient, au même titre que le reste du personnel, de 5 semaines de vacances par an. De même, l'indemnité de congés payés qui est versée à la fin d'un contrat à durée déterminée est égale à 10% de la rémunération totale brute du cadre. Les modalités de calcul sont donc les mêmes que pour les non cadres.

Il est vrai, toutefois, que certaines conventions collectives accordent des congés supplémentaires à leurs cadres. Mais, la convention collective des H.C.R. n'en fait pas partie.

Le propriétaire peut-il profiter des travaux du locataire pour
augmenter le loyer ?

Je suis un fidèle lecteur du journal de notre profession et je me souviens avoir lu dans votre rubrique «courrier des lecteurs» un article que je ne retrouve pas. Il s'agissait d'un texte qui empêchait un propriétaire de murs d'un hôtel de se prévaloir des travaux effectués par son locataire (après autorisation) pendant une période de 12 ans pour justifier une augmentation de loyer. Je ne retrouve pas ce texte. (B.R. de Rochefort)

Vous êtes non seulement un fidèle lecteur, mais vous avez aussi une bonne mémoire car l'article auquel vous faites allusion est paru il y a déjà un certain temps.

Cet article faisait référence à l'article 3 de la loi n°64-645 du 1er juillet 1964 sur les baux hôteliers qui prévoit que, pendant la durée du bail et celle du bail renouvelé qui lui fait suite et pour une durée de 12 années à compter de l'accord express ou tacite de ces travaux, le propriétaire ne peut prétendre à aucune majoration de loyer du fait de l'incorporation à l'immeuble des améliorations résultant de l'exécution des travaux mentionnés à l'article 1er.
Cependant, ce principe ne s'applique que pour une certaine catégorie de travaux qui sont énumérés à l'article 1 de cette même loi. Il s'agit des travaux suivants :
* La distribution de l'eau, du gaz et de l'électricité ;
* L'installation du téléphone, d'appareils récepteurs de radiodiffusion et de télévision ;
* L'équipement sanitaire ;
* Le déversement à l'égout ;
* L'installation d'ascenseurs, monte-charge et monte-plats ;
* L'aménagement des cuisines et des offices ;
* La construction de piscines.


L'HÔTELLERIE n° 2559 Hebdo 30 Avril 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration