×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Restauration

Mondial 98

Le défi restauration de France 98

Durant la compétition et sur les sites officiels, France 98 estime à trois millions le nombre de prestations en nourriture et boissons servies à l'occasion des 64 rencontres : l'opération est d'envergure...

Les chiffres de la Coupe du Monde sont éloquents : 64 rencontres entre le 10 juin et le 12 juillet prochains pour 2,5 millions de spectateurs. Ceux de la restauration à l'occasion du dernier événement sportif de la fin du siècle, ne le sont pas moins : 1.300 points de vente sur l'ensemble des stades avec un minimum de 110 par site et 270 pour le seul Stade de France ; 350 à 800 personnes en charge de l'opération selon les stades !

"La multiplication des points de vente a pour objectif de favoriser la proximité et d'éviter une attente trop longue pour les consommateurs", explique Odile Lanceau, directrice de la logistique au CFO (Comité Français d'Organisation).

Pour éviter tout risque, les boissons seront vendues au verre ou dans des bouteilles plastiques, la sécurité empêchant d'introduire tout récipient risquant de devenir un projectile dans l'enceinte du stade.

"Nous apporterons une attention toute particulière aux prix", explique-t-on au CFO en fixant une fourchette entre 10 et 20 francs selon les produits. "Nous estimons à 2 millions le nombre de boissons qui seront vendues les jours de matches... Ce qui représente 1.000 mètres/cube de soda, jus de fruits et eaux minérales", intervient Vincent Bergman, responsable de la restauration.

Outre les buvettes, un traiteur interviendra pour servir les 55.000 repas des clients des loges, les 190.000 des espaces officiels pour les clients des sièges Prestiges, les 120.000 pour les clients des villages Partenaires auxquels on peut ajouter les 34.000 invités des différents cocktails organisés. Les chiffres ont de quoi faire frémir !

Dans chaque stade, plus de 300 personnes seront mobilisées en cuisine et l'on atteindra le chiffre de 1.000 le jour de la finale de la compétition le 12 juillet à Saint-Denis.

Pour ne risquer aucune déconvenue, le CFO fera confiance à Lenôtre qui, après consultation, a décroché cet important marché, tandis que pour la restauration des 12.000 représentants des médias et des 12.000 volontaires, le CFO misera sur Eurest qui doit proposer une "offre variée" (sandwiches, assiettes composées, plats du jour, etc.) faisant "large place aux produits régionaux" et confectionnera 100.000 plateaux-repas pour les volontaires pendant toute la compétition (1).

Des contrôles qualité et un strict respect des normes d'hygiène ont été imposés par le CFO dans le cahier des charges des deux entreprises... ce qui semble la moindre des choses pour une opération d'une telle envergure !

J.-F. Mesplède

(1) Contrairement à Accor, prestataire officiel qui a obtenu la possibilité d'associer son image à celle de la Coupe du Monde, Lenôtre et Eurest sont de simples prestataires qui ont interdiction d'utiliser de quelque manière que ce soit leur contrat avec le CFO. Les deux sociétés collaboreront sur chaque site avec des professionnels locaux (Pignol et Popy par exemple pour Lyon). On peut estimer à plus de 200 millions de francs le chiffre d'affaires dégagé par la restauration durant le Mondial !

Du 10 juin au 12 juillet, le groupe Lenôtre assurera,

entre autres, l'organisation de la restauration des dix stades sélectionnés pour la Coupe du Monde

de Football.

LA FRANCE SE MET SUR SES 32

A un peu moins de trois mois de la phase finale de la Coupe du Monde de Football (10 juin-12 juillet), les trente-deux pays qualifiés ont tous réservé leur hébergement. La plupart des équipes ont opté pour une formule en camp de base fixe avec des déplacements la veille de leur rencontre, le règlement de la Coupe du Monde stipulant que chaque équipe doit être à pied d'oeuvre la veille, à 16 heures, dans la ville où a lieu le match. Les régions parisienne et lyonnaise, avec pratiquement une vingtaine d'équipes, ont été majoritairement élues, alors que deux pays ont préféré s'installer curieusement dans l'Est : la Croatie à Vittel (Vosges) et la Jamaïque à Chaumont (Haute-Marne). Le Brésil, quadruple champion du monde et tenant du titre, sera la première sélection à pied d'oeuvre, dès le 22 mai, suivie par la Colombie (25 mai) et l'Arabie Saoudite (28 mai).



L'HÔTELLERIE n° 2556 Hebdo 9 Avril 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration