×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Actualité

Chaîne volontaire

Arcantis veut lancer son site GDS

Avec 103 établissements, le réseau créé par Hervé Le Boursicot prend de l'ampleur. A tel point qu'il a décidé de revoir de fond en comble son système de réservations et va lancer son propre site GDS. Pour développer l'esprit de chaîne, plusieurs affiliés et le patron de la société lui-même s'apprêtent à créer un holding afin de constituer un pool d'investisseurs hôteliers. Objectif : acquérir des hôtels qui arboreront la marque Arcantis.

Le moral était au beau fixe, vendredi 27 mars, lors de la réunion nationale du réseau Arcantis. Créée en 1988 par Hervé Le Boursicot, cette chaîne volontaire française, qui s'adresse aux établissements indépendants 2 et 3 étoiles (ouverts 12 mois par an), semble en effet avoir le vent en poupe. D'ailleurs, les chiffres parlent d'eux-mêmes. Avec l'arrivée de 15 nouveaux adhérents l'an passé, Arcantis totalise maintenant 103 hôtels en France, Belgique, Suisse et au Portugal. Une taille qui lui permet de figurer parmi les dix premières chaînes volontaires de l'Hexagone.

Parallèlement, la centrale de réservations voit ses recettes croître de manière régulière. A fin novembre 1997, son chiffre d'affaires s'élevait ainsi à 9.893.627 francs. Il progressait par rapport à l'ensemble de l'exercice 1996 d'environ 21% concernant le créneau "Tourisme" et 44% pour celui des "Affaires." "L'augmentation de la branche "Affaires" est due en grande partie à de nouveaux contrats signés avec des sociétés et non, comme pour le "Tourisme" à une augmentation de l'activité déjà existante", précise Hervé Le Boursicot, président de la société. Et d'ajouter, "reste que nos performances devraient encore s'améliorer. D'autant que pour l'Allemagne par exemple, nous venons de signer un contrat de représentation avec Holiday Home qui est chargé de nous commercialiser auprès des autocaristes, sociétés et tour-opérateurs allemands. Nous procédons également à une refonte totale de notre système de réservations."

Electre

Avec son air de ne pas y toucher, Arcantis est effectivement en train de "révolutionner" son petit monde. Finie la centrale de réservations façon "grand-papa"... La chaîne va prochainement disposer d'un système lui permettant de gérer des réservations combinant des critères de mode de réservations (fax, téléphone, Internet, GDS), des catégories de clientèle (public, groupes, entreprises), de prix y compris les tarifs négociés pour les sociétés par exemple.

Le tout en temps réel et avec accès à plus de 400.000 terminaux d'agences de voyages. Pour obtenir cet outil, Arcantis a en fait décidé de recourir à la solution informatique baptisée Electre, propriété de Fauriel Informatique (filiale de la Caisse d'Epargne de Saint-Etienne). "Ce produit, conçu avec des hôteliers, a été adapté à nos besoins. Il est souple et ne nécessite pas de lourds investissements. Il permet en outre la création de notre code GDS ainsi que la connexion réservations à partir de notre site Internet", explique Hervé Le Boursicot.

L'entreprise va aussi intensifier ses actions auprès des autocaristes français grâce à la diffusion d'un CD ROM (25.000 exemplaires). Celui-ci recensera 30 circuits et 90 sites touristiques. Autre nouveauté : la mise en place d'une carte à puce multi-enseignes. "La société Touriscard élaborant un projet de carte à puce multi-enseignes avec différents partenaires dont un loueur de voitures (ADA), un pétrolier, un grand distributeur, un coiffeur et une chaîne hôtelière, Arcantis a choisi de s'associer à cette démarche", explique le patron de la chaîne.

Le "Leclerc"
des indépendants

Cet instrument commercial, opérationnel dès l'automne prochain, permettra aux clients d'emmagasiner des points auprès de tous les partenaires et de les compenser via un terminal de point de vente chez chacun de ces derniers.

Mais, Arcantis ne s'arrête pas en si bon chemin. Afin de développer l'esprit de chaîne auprès de ses adhérents, Hervé Le Boursicot et d'autres hôteliers envisagent en effet, d'acheter un hôtel qui, tout en faisant office d'établissement-pilote, renforcerait par ailleurs la notoriété de la marque. "Ce projet n'est rien d'autre que la constitution d'un pool d'investisseurs composé d'hôteliers. Nous allons créer un holding (Arcantotel), dans lequel chaque membre de la chaîne pourra s'il le souhaite prendre des parts (minimum 50.000 francs). Un conseil d'administration sera ensuite élu afin de décider des investissements et de la gestion du holding", confie Hervé Le Boursicot. Et de préciser, "Arcantis sera un partenaire comme un autre dans cette nouvelle aventure."

Une cinquantaine de professionnels seraient prêts à s'engager dans cette affaire. L'acquisition du fonds de commerce d'un premier hôtel à Paris (IXème arrondissement) devrait être finalisée d'ici quelques jours. Ce qui amène Hervé Le Boursicot à reconnaître qu'il y a dix ans déjà qu'il songe à ce projet et que grâce à ce dernier, une sorte de "Leclerc des indépendants" pourrait enfin voir le jour.

C. Cosson

ccosson@lhotellerie-restauration.fr



L'HÔTELLERIE n° 2556 Hebdo 9 Avril 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration