×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Actualité

Toulon

L'Hôtel du Palais vendu

Adjugé pour 10,8 millions de francs, l'Hôtel du Palais devrait renouer avec sa vocation hôtelière. Mais ses concurrents toulonnais réclament un passage devant la Commission Départementale d'Equipement Commercial (CDEC).

L'Hôtel du Palais a été vendu aux enchères, à Paris, pour 10,8 millions de francs. C'est un marchand de biens luxembourgeois, Philippe Moreno qui s'est porté acquéreur de l'ancien trois étoiles du Palais des congrès de Toulon. Le nouveau propriétaire a fait état de sa volonté de conserver la vocation immobilière de l'ensemble sans encore préciser sous quelle forme. Toutefois, la formule hôtel plus résidence hôtelière ou résidence du troisième âge est envisagée. Fermé depuis novembre 1994, l'établissement avait été mis en liquidation judiciaire. L'hôtel compte 135 chambres réparties sur quatre étages, une salle de restauration et plusieurs salons de travail, le tout sur une surface d'environ 3.000 m2. D'abord estimé à 25 millions de francs, puis mis aux enchères pour 8 millions de francs, il n'avait pas trouvé d'acquéreur.

"Une coquille vide"

L'établissement reste en bon état, mais le peu d'attraction du site, qui n'a pas une vocation touristique, et la concurrence d'hôtels de catégories inférieures bénéficiant d'une clientèle fidélisée expliqueraient, d'après des hôteliers toulonnais, les difficultés de l'Hôtel du Palais. Tributaire de l'activité congressiste, il avait pâti de la baisse de celle-ci qui avait indirectement provoqué sa fermeture. De la relance d'une politique de congrès à Toulon dépend donc la réussite de l'hôtel.

De son côté, le Syndicat de l'industrie hôtelière de l'aire toulonnaise a réclamé, dans un courrier à la préfecture du Var, la présentation du projet du repreneur devant la Commission Départementale d'Equipement Commercial (CDEC). Toute modification de plus de 300 m2 d'un bâtiment à vocation commerciale -construction ou rénovation de 30 chambres dans le cas d'un hôtel- devrait être approuvée devant cette instance. Les hôteliers toulonnais craignent que le nouvel établissement vienne déséquilibrer une offre déjà riche en hôtels de qualité inférieure (une et deux étoiles). "L'hôtel est pour le moment une coquille vide, estime Christian Broust, secrétaire général du Syndicat. Nous ne voulons pas qu'on y laisse faire n'importe quoi". AMP


L'HÔTELLERIE n° 2552 Hebdo 12 mars 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration