×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


EURHOTEC 98
Thème de la conférence d'EURHOTEC 98

Comment optimiser la technologie d'aujourd'hui et de demain

Si les hôteliers et les restaurateurs sont d'ores et déjà étonnés de ce que leur apporte la technologie d'aujourd'hui, ils seront littéralement sidérés de découvrir ce qu'elle sera capable d'assurer demain. Voilà l'idée force d'EURHOTEC 98, troisième édition de l'exposition-conférence pan-européenne sur les technologies spécifiques au secteur de l'hôtellerie et de la restauration, qui se déroulera à Nice Acropolis, du 25 au 27 février 1998. Selon Christiane Clech, Secrétaire Générale de l'IH&RA, (Association Internationale de l'Hôtellerie et de la Restauration), organisateur de la manifestation, les 25 séances

de la conférence seront l'occasion pour les quelque 1.500 visiteurs attendus à l'exposition de profiter de l'expertise technologique d'un plateau d'intervenants prestigieux.

La première journée de la conférence traitera des technologies d'aujourd'hui et de l'optimisation des applications actuelles, la deuxième des technologies de demain et des opportunités qu'elles offrent, et enfin, la troisième et dernière des grandes tendances et des effets de la révolution «hi-tech» sur les ressources humaines. Ce programme permettra ainsi aux participants d'approfondir leurs connaissances, de tirer directement parti de l'expérience «sur le vif» des intervenants et de participer en acteurs avertis aux grands débats qui marqueront le tournant du siècle.

Aujourd'hui

«L'idée du premier jour consiste à faire le point sur la situation actuelle : où en est la technologie aujourd'hui ?», c'est la question qu'abordera Christine Medlock, directeur de la distribution chez Hilton International et membre du comité directeur d'EURHOTEC 98. «Le lendemain, les mêmes intervenants reviendront sur les mêmes thèmes, mais dans une démarche prospective.»

Réservez-moi
une chambre

Tout commence par la réservation, bien sûr, mais comment se fait-elle et qui s'en charge ? Que ce soit en direct, par l'intermédiaire d'un SIR (système informatisé de réservation) ou d'un SGD (système global de distribution) de compagnie aérienne, par mode électronique ou vocal, le processus de réservation est en pleine évolution.

Deux séances sont consacrées à cette importante question. Dans un monde où les moyens pour s'informer et réserver changent, il est important de savoir comment ces moyens sont perçus par les clients eux-mêmes. Christine Medlock, soutient que l'accès à ces différentes technologies modifiera les habitudes d'achat de la clientèle existante comme des nouveaux clients. «Il faut voir Internet comme un vecteur en évolution rapide : Ce n'est qu'en comprenant bien qui s'en sert, quand et comment, que nous pourrons développer des produits qui répondent aux attentes de la clientèle et qui sont commercialement viables.» Auparavant, seules les chaînes hôtelières les plus importantes développaient des systèmes informatisés de réservation (SIR), les derniers-nés fonctionnant sur Internet. Ces systèmes constituaient alors un réel avantage concurrentiel. Aujour-d'hui, la tendance consiste plus à rechercher des fournisseurs extérieurs de SIR. Participeront au panel avec Christine Medlock, Alex Kyriadikis, associé principal, hôtellerie et loisirs, Andersen Consulting et Flo Lugli, président de HEDNA et vice-président, ventes internationales, Cendant Corporation.

Une deuxième séance consacrée aux modes de réservation analysera la dynamique de ces changements et leurs effets sur l'opérateur et sa capacité à tirer profit de la technologie de demain. Trois grands fournisseurs de systèmes de réservation, Anasazi, Micros-Fidelio et Worldres, co-sponsors d'EURHOTEC 98, expliqueront la logique de leur démarche en analysant la dynamique d'achat des clients, son impact sur la capacité à générer des affaires et sur le choix des outils technologiques.

Pour surfer, travailler...

Une chambre d'hôtel n'est plus seulement un endroit pour dormir. Le téléphone et la télévision font désormais partie de l'équipement standard. Pour certains clients, la possibilité de se connecter sur Internet pour prendre connaissance de leur courrier électronique est devenue un critère décisif lors du choix d'un hôtel. Que doivent faire les hôteliers aujourd'hui pour mieux répondre aux besoins de la clientèle de demain ? Jules Sieburgh, vice-président systèmes hôteliers, Inter-Continental, passera en revue les services technologiques de pointe actuellement disponibles en chambre.

...et se détendre

Pour d'autres clients, ce sont les loisirs électroniques qui sont essentiels, tels que ceux offerts par 4th Network sur Internet. Quant à la sécurité, elle a depuis longtemps dépassé le stade de la clé électronique, comme le démontrent les produits de TESA et de Nexus. Une séance réunira des représentants des trois sociétés, toutes co-sponsors d'EURHOTEC 98, pour préciser les derniers développements dans ces deux domaines particulièrement touchés par la technologie.

Connaître -et reconnaître- son client

La base de données-clients est une mine à exploiter. Voilà l'idée force qui préside aux nouveaux concepts de stockage et d'exploitation des données («data warehousing» et «data mining»). Une bonne utilisation de l'historique du client permet de mieux le cerner et donc de lui fournir des services sur mesure. Pour cela, il importe de constituer et gérer une base de données riche et pertinente, l'opérateur pourra ainsi mieux identifier ses clients et mieux cibler ses opérations de marketing direct. Autour de Finn Schulz, directeur IT, Radisson SAS Hotels Worldwide, des experts en informatique exposeront leur expérience en la matière. Les hôteliers ne concentrent plus leurs efforts sur les prix ou le taux d'occupation, mais sur la gestion du taux de rendement. Sous la houlette de Geoffrey K. McDowell, directeur technologie et recherche, Four Seasons/Re-gent, des représentants des chaînes Radisson SAS et Swissôtel analyseront les performances des logiciels d'optimisation utilisés dans le «front office» («réception») pour permettre de maximiser le retour sur investissement (majoration des tarifs et des taux d'occupation pour des bénéfices accrus).

Optimiser les revenus... par tous les moyens

Derrière toute activité hôtelière par informatique se cache un système global de gestion (PMS ou Property Management System). Un bon système rend toute opération plus efficace et plus rentable, alors qu'un mauvais système peut rendre la vie impossible au personnel comme à la clientèle et ceci sur une longue période. MAI Hospitality, Prologic et Multi-Systems Inc., principaux fournisseurs de ces systèmes et co-sponsors d'EURHOTEC 98, présenteront leurs tous derniers produits.

Mieux gérer flux de clientèle et comptes d'exploitation est également la préoccupation des restaurateurs. Daniel Majonchi, Délégué Général du Leaders Club, abordera le thème de la technologie au service du profit en restauration sous l'angle des applications quotidiennes proposées aux professionnels. Coûts matières, ratios de personnel, économies d'énergie seront évoqués avec des invités de marque. La participation active -et inter-active- des auditeurs sera encouragée.

Côté salle, les restaurateurs font appel aux nouvelles technologies pour mieux séduire, conquérir et fidéliser leurs clients, grâce, entre autres, à Internet et au marketing personnalisé. Anticiper l'évolution des menus et des services à proposer à la clientèle dans les années à venir sera l'une des clés de la réussite des entreprises de restauration au XXIème siècle. William Moore, consultant international en restauration, mènera cet exercice de prospective avec un plateau d'invités, dont Didier Chenet, Président d'Oh! Poivrier et de L'Amanguier.

Les Télécom
en effervescence

La libéralisation des télécommunications dans l'Union Européenne a pris effet le 1er janvier 1998. Avec l'arrivée de la déréglementation et des nouvelles technologies, les télécommunications sont en pleine (r)évolution en Europe. Quelles en seront les conséquences pour les hôteliers et les restaurateurs ?

Trois séances de la conférence seront consacrées aux conséquences de cette libéralisation sur l'offre et la tarification des services et technologies dans le secteur de l'hôtellerie et de la restauration. Selon Willi Tinner, Vice-Président Informatique, Swissôtel Management Group, cet événement ouvrira de multiples possibilités aux hôteliers et restaurateurs prêts à exploiter ce marché en pleine évolution. «Le rôle traditionnel du central téléphonique privé raccordé au secteur public (PBX) va évoluer vers celui d'un centre de communications gérant des services de données vocales alphanumériques, graphiques et audiovisuelles. Les services et technologies qui arrivent sur le marché sont conçus pour accroître à la fois la satisfaction du consommateur et la rentabilité d'exploitation. Il est essentiel d'en saisir tout le potentiel», affirme-t-il.

Gare aux propositions hasardeuses !

La troisième séance consacrée aux télécom, animée par William Oates, directeur des télécommunications d'ITT Sheraton Corporation, expliquera comment choisir un fournisseur dans un marché libéralisé. C'est grâce à Oates que Sheraton a traversé avec succès la période de turbulences provoquée par la déréglementation des télécom aux Etats-Unis. S'appuyant sur son expérience personnelle, il indiquera aux participants comment éviter le piège des propositions hasardeuses qui ne manqueront pas de surgir dès l'ouverture du marché à la concurrence.

Comment passer le cap de l'an 2000 ?

Il reste moins de 700 jours pour modifier les systèmes informatiques en place en vue du passage à l'an 2000 et encore moins pour les préparer à l'introduction de l'euro, la monnaie unique européenne. C'est peu pour réussir une transition technologique délicate aux conséquences multiples et parfois insoupçonnées. Pour répondre aux interrogations des utilisateurs, ces questions de première actualité seront abordées, avec d'autres thèmes brûlants, dans la partie de la conférence d'EURHOTEC 98 consacrée aux technologies de demain.

L'an 2000 - une date
fatidique ?

Certains prédisent la fin du monde, d'autres tout simplement l'implosion des systèmes informatiques incapables de prendre en compte le passage à l'an 2000. Quoi qu'il en soit, il faut avoir vérifié logiciels et matériels avant cette date. William Sullivan, professeur de gestion hôtelière à l'Université du Delaware (Etats-Unis), précisera aux participants les questions qu'il faut absolument savoir poser aux fournisseurs d'applications technologiques pour sécuriser la migration de leurs systèmes.

De même, une séance répondra aux questions que les participants se posent concernant l'introduction de l'euro dont la mise en circulation est prévue en 1999. Comment les systèmes informatiques pourront-ils traiter simultanément les transactions en euro et en devises nationales pendant la période de transition ? En quoi le passage à l'euro affectera-t-il les entreprises transnationales ? Quels sont les avantages liés à l'introduction de l'euro et quelles en seront les conséquences pour le secteur du tourisme ?

Interfaces
indispensables

L'Association Américaine des Hôtels et Motels (AH&MA) a lancé un projet pour résoudre le problème de l'incompatibilité entre elles des technologies utilisées dans l'hôtellerie et la restauration. Le projet HITIS (Hospitality Industry Technology Integration Standards) vise à élaborer et à mettre en place des normes d'interface de systèmes et applications diverses pour éviter les modifications «sur mesure» coûteuses en temps et en argent que dictent les changements de systèmes. Thierry Roch, vice-président relations sectorielles, AH&MA, présentera le projet et un état d'avancement des travaux qui se déroulent en concertation avec d'autres grandes associations professionnelles américaines du secteur et le soutien financier de grands groupes (American Express, IBM, Micros/Fidelio et d'autres).

Bien exploitées, les nouvelles technologies permettent aux entreprises, d'accroître leur part de marché et leur chiffre d'affaires, de réduire leurs coûts et de répondre aux attentes en pleine mutation du client. Une séance animée par John Cahill, vice-président informatique, Inter-Continental, réunira trois directeurs généraux de grandes entreprises d'hôtellerie ou de restauration pour évoquer leur expérience dans ce domaine.

Et l'homme dans tout ça ?

Loin de bannir l'homme, l'introduction des nouvelles technologies le remet au cœur du débat et suscite de nouveaux besoins en ressources humaines. Cette introduction influera sur le type de personnel à recruter, sur les qualifications professionnelles à acquérir pour réussir et sur la valorisation des individus ainsi formés. Les écoles hôtelières doivent préparer dès aujourd'hui des étudiants capables de relever les défis du nouveau millénaire. Qualifications professionnelles et conseils de recrutement seront le thème d'une séance sur l'incontournable «Facteur Humain», dirigée par Michael Rumke, Vice-Président Exécutif, Holiday Hospitality.

Pour les propriétaires, directeurs généraux et contrôleurs de gestion d'établissements hôteliers dont la carrière s'est déroulée dans la gestion des aspects fonctionnels de l'entreprise et pour qui l'informatique reste un domaine réservé, il est important de savoir ce qu'ils peuvent réellement attendre de la technologie actuelle - et des personnes qui la gèrent. John Cahill, vice-président Informatique, Inter-Continental, donnera son point de vue.

L'aptitude à traduire, transposer et partager des connaissances d'une manière efficace et professionnelle fait toute la différence entre la réussite ou l'échec du responsable des questions technologiques. Tout est dans l'art de «vendre» la technologie aux décideurs et d'assurer ainsi une allocation financière suffisante au secteur technologique. Jules Sieburgh, vice-président Systèmes Hôteliers, Inter-Continental, Willi Tinner, vice-président Informatique, Swissôtel et Finn Schulz, Directeur Informatique, Radisson SAS offriront quelques conseils en la matière.

Voyage vers le futur

En avant-première à EURHOTEC 98, l'IH&RA tiendra un colloque de réflexion sur l'Informatique. Cette rencontre au sommet réservée à un nombre choisi de leaders de l'hôtellerie et de la restauration, d'experts en technologie et d'universitaires aura pour mission d'identifier les aspects de la révolution «hi-tech» les plus importants pour l'hôtellerie et la restauration, d'anticiper l'impact éventuel de la technologie et d'en explorer les limites. Ces participants se réuniront pendant les deux jours précédant EURHOTEC 98 en séances alternant exposés et débats contradictoires. Les conclusions de ce colloque feront l'objet d'une publication ultérieure et serviront également à alimenter la réflexion autour du prochain Livre Blanc sur l'Avenir de l'industrie (2000-2005), à paraître l'année prochaine.

Ce colloque s'inscrit dans le cadre du programme de prospective de l'IH&RA qui comporte deux volets : la réflexion autour d'un thème spécifique et les études en profondeur des principaux moteurs de changement dans la profession. La prospective sera également présente au programme de la conférence puisqu'une séance intitulée «Concevoir l'Avenir» viendra clore le troisième et dernier jour d'EURHOTEC 98. Grâce à la participation du professeur Michael Olsen, directeur des études de l'IH&RA et animateur du colloque, les participants pourront découvrir en avant-première les thèmes de réflexion et les conclusions de ce débat d'experts.

Promotion spéciale pour les écoles hôtelières

Dans un monde professionnel où tout change sous l'impact de la technologie, il n'y a qu'une seule certitude, la vitesse vertigineuse du changement. C'est la raison pour laquelle ceux qui s'y préparent ne doivent en aucun cas manquer EURHOTEC 98. Des séances d'information permettront aux étudiants (et enseignants) des écoles hôtelières d'entrer en contact avec l'actualité technologique, de comprendre son impact sur l'industrie et d'aborder les questions de fond sur son avenir.

L'IH&RA offre une réduction sur les frais d'inscription aux lecteurs de L'Hôtellerie qui sont élèves ou enseignants d'un centre de formation en hôtellerie ou restauration. Il suffit de compléter et de retourner le coupon-réponse page 2 pour obtenir un formulaire d'inscription. Indiquez clairement si vous êtes élève ou enseignant.

Pour tout complément d'information sur les services que l'IH&RA propose aux centres de formation, contactez le service membres de l'IH&RA :

Tél. : 01.44.89.94.00. ou fax : 01.40.36.73.30.


Sur 3.000 m2, EURHOTEC rassemble

PLUS DE 80 FOURNISSEURS INTERNATIONAUX

AH&MA, AHMI, Alcatel, American Express Europe, Anasazi, Bartech, BusinessMeeting.Com, Cisa World-Wide, Citadel, Conrac High Performance Display, Cyntergy, Elsafe, Ericsson, Esprit Telecom, Flecon Multi System, Fourth Network, Galileo, Geac Computers, Grundig TV Communication, Guestlink, HFTP, Hodges Technologies, HospitalityNet, Hotel Concepts, Hotel Product News Europe, Hotels Magazine, HRotel.com, HTR, I&T Com, IBM Travel & Transportation Industry, IH&RA, Innfax Europe, Kincaid Management Systems, Landis & Staefa, Lanyon, Lodging Hospitality, L'Hôtellerie, Magazine Hotel, MAI Hospitality, Management Technologies, Micros/Fidelio, MSIMulti-Systems, Multitech, Natwest International Merchant Services, Newmarket, Nexus Technologies, Nortel, Philips Business Communications, Pointex, Prodac Media AG, Prologic, Protonics, Reed Travel Group, Sabre, Scala Hospitality, Scanres, Sodeco, Sulcus, Systems Union, Tasq Hôtellerie (Innfront, Remanco), Teledex, Tesa, Tims, TMS, Topsys, Turismo d'Italia, TV5, ViewInn, VingCard, VMS, Wizcom, Worldres

Les produits en exposition sont :

Call accounting, centrales de réservation, check-in, check-out, commerce, marketing, vente, comptabilité, contrôle des stocks, économies d'énergie, équipements portables, gestion de restaurants, gestion de menus, gestion de point de vente, gestion F&B, gestion des taux de rendement, hygiène et sécurité, logiciels de paye, messagerie vocale, presse professionnelle, produits et services sur Internet, property management, ressources humaines, services à la clientèle, services audiovisuels, services de mise en réseau, systèmes d'approvisionnement, télécommunications, téléphonie, terminaux points de vente, traitement de l'information, traitement des encours clients, vidéoconférence, yield management.

Les salles d'exposition AGORA 2 et RHODES sont ouvertes au public :

* Mercredi 25 février 10.30 - 18.30

* Jeudi 26 février 10.00 - 18.30

* Vendredi 27 février 10.00 - 14.00

L'enregistrement se fait tous les jours dès 8.00 du matin.


Le client restera toujours au cœur

des préoccupations et... des satisfactions.

La technologie est

constamment au service

du profit en restauration.



L'HÔTELLERIE n° 2547 Hebdo 5 fevrier 1998

L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration