Actualités


Vins

Pêle-mêle champagne

Des cuvées pour célébrer en beauté la nouvelle année

Dernière ligne droite avant 1998. Pour bien démarrer l'année, une coupe de champagne s'impose.

Quelques idées gourmandes, quelques accords mets/vins et de nouvelles présentations...

Veuve Clicquot Ponsardin

LE ROSÉ RÉSERVE 1989

1989 marque le retour vers les millésimes chauds et ensoleillés, fait-on remarquer chez Veuve Clicquot Ponsardin. Ce très beau rosé s'appuie sur l'assemblage de Vintage Réserve 1989, dominé par le pinot noir (67%) en provenance de la Montagne de Reims et de la Grande Vallée de la Marne.(33% de chardonnay de la Côte des Blancs). «L'ajout de 12,8% de pinot noir de Bouzy vinifié en rouge issus du même millésime complète l'assemblage». C'est un vin fruité, marqué par une «finale très douce». «Grâce à sa rondeur et sa délicate vinosité, le rosé Réserve 1989 pourra s'associer à des mets plus fins que puissants, à base de viandes blanches ou rosées comme le veau et l'agneau», précise-t-on.

Un rosé qui se caractérise par beaucoup de fruité.

Ruinart

LE «R» ROSÉ

Présentée dans un flacon du XVIIIème siècle, cette nouvelle cuvée décline une couleur pêche-abricot très lumineuse. Le «R» Rosé offre aussi beaucoup de fraîcheur et de fruité en bouche. Un vin qui pourra être servi à tout moment de la journée, mais aussi sur des salade de homard, carrés d'agneau aux épides douces, sauté de petits fruits rouges, etc. Comme tous les champagnes de la Maison Ruinart, cette cuvée est élaborée avec une proportion très élevée de vins issus du cépage chardonnay.

Une nouvelle cuvée rosée dominée par le chardonnay,

à l'image des autres vins de la maison.

Veuve A. Devaux

UN BLANC DE NOIRS

Pour la fin de l'année, la gamme proposée par cette maison auboise

s'est enrichie d'une cuvée blanc de noirs. Ce vin est issu du cépage pinot noir de la Côte des Bar. Un vin qui séduit par son fruité, sa rondeur et sa vinosité, souligne-t-on. Au nez : arômes de poires mûres, de pommes au four,

de notes anisées. Attaque ronde et vineuse en bouche, avec une finale vive

et persistante. Convient en accompagnement de risotto, d'agneau

aux champignons, d'escalopes à la crème...

Une nouvelle cuvée 100% pinot noir.

Deutz

BLANC DE BLANCS 1989

Pas de nouvelles cuvées pour les fêtes, mais un habillage entièrement revu de la gamme. A l'image du Blanc de Blancs 1989 dont l'étiquette crème fait ressortir avec beaucoup d'élégance le doré de l'écriture. Rappelons que ce vin est parmi les plus ronds et les plus structurés proposés en chardonnay par Deutz. Cette cuvée a été réalisée à partir de raisins issus pour 45% de Mesnil-sur-Oger, 40% d'Aviza et 15% de chardonnay de Villers-Marmery. Convient à l'apéritif et sur des repas légers.

Nouvel habillage chez Deutz.

Krug

LE 1989 PRÉCÈDE LE 1988

C'est la première fois que la famille Krug prend la décision de sortir un millésime plus récent avant un plus ancien. C'est pourtant le choix arrêté concernant le millésime 1988. «Il est apparu que le 1989 montrait plus de souplesse, de rondeur, de saveur que le 1988 qui, lui, était encore réservé, pointu, mais très prometteur par l'alliance d'une merveilleuse finesse et d'une belle ossature», commente-t'on. Très différent du 1985, le Krug 1989 désormais présente une robe de couleur or soutenu, une belle palette aromatique. «En bouche, il se montre tendre, chaleureux, ample, soyeux, très fondu, avec beaucoup de rondeur.» Assemblage : pinot noir (47%), meunier (24%) et chardonnay (29%). Quelques accords suggérés par Eric Briffard, chef du Plaza Athénée et Didier Thomas, chef sommelier au restaurant de l'hôtel : langoustines au basilic et foie gras à la pêche de vigne pour révéler harmonie et douceur, acras de crevettes et tarte aux cèpes au caviar d'aubergine pour laisser s'exprimer la maturité, la chaleur et la richesse et enfin, huîtres et copeaux de vieux comté pour souligner la grande fraîcheur de ce Krug 1989.

Beaucoup de fraîcheur alliée à une belle rondeur en bouche.

Billecart-Salmon

TROIS DEMI-BOUTEILLES, DEUX CUVÉES

Destiné aux tête-à-tête ou à la dégustation, ces deux coffrets renferment deux flûtes aux armes de la famille Roland-Billecart et trois demi-bouteilles

de champagne : dans le coffret rose, deux demi-bouteilles de Brut Rosé et

une demi-bouteille de la cuvée Nicolas François Billecart 1990 et dans le coffret vert, les mêmes cuvées en quantité inverse. Un bon moyen d'apprécier

une des caractéristiques propres à Billecart-Salmon : la prise de mousse

est directement effectuée dans le flacon et non par transvasage,

comme c'est souvent le cas.

Deux coffrets pour découvrir ou redécouvrir le savoir-faire de Billecart-Salmon.

Laurent-Perrier

A CHAQUE MOMENT UNE CUVÉE

Chez Laurent-Perrier, on aime rappeler que la gamme décline

un champagne pour chaque moment, un vin pour chaque plaisir. La cuvée rosé brut constitue une très agréable mise en bouche, indique-t-on. Elle peut accompagner charcuteries, volailles ou fromages jeunes et sera le partenaire idéal de desserts à base

de fruits. Cette cuvée se marie également avec la cuisine asiatique (la découverte s'impose). 100% pinot noir, ce vin est issu de

10 crus différents dont Ambonnay, Bouzy, Louvois et

Tours-sur-Marne et obtenu par macération des raisins.

Ce vin est disponible actuellement en coffret collection.

A l'apéritif, mais aussi en accompagnement de plats d'origine asiatique...

Louis Roederer

DISTINCTION ET QUALITÉ

La nouvelle présentation des champagnes Louis Roederer traduit davantage la distinction et la qualité de la maison, précise-t-on à Reims. Ils se distinguent ainsi par leur aspect ouvragé, leur construction rigoureuse et leur tonalité or. Des nuances de teintes identifient les différentes qualités : argent pour l'archétype du style de la maison : le brut Premier, or et rouge pour le brut Millésimé, rosé pour le brut Rosé millésimé et blanc crème pour le Blanc de Blancs millésimé. Ajoutez à cela, pour les fêtes du Nouvel An, un étui spécial décoré d'étoiles brillantes et de rubans rouges pour le brut Premier.

Changement d'habillage pour la gamme Louis Roederer. Le brut Premier a bénéficié, en plus, pour les fêtes, d'un étui étoilé.

Salon

LE MILLÉSIME 1988

Salon est une marque un peu particulière. Son vin est issu d'un seul terroir, la Côte des Blancs, d'un seul cru, Le Mesnils-sur-Oger, d'un seul cépage, le chardonnay et d'une seule année, sans aucun assemblage. Le millésime 1988, qui fait suite au millésime 1983 et qui est sorti cette année, résume selon la maison «les plus belles qualités de Salon» qui sont finesse et puissance. Il trouve sa place aussi bien à l'apéritif que sur l'ensemble d'un repas. Mais pour garder intact son caractère, il faut le servir non pas glacé, mais à température de cave, entre 10 et 12°, dans un verre de forme tulipe.

Le millésime 1988 reflète, dit-on, la finesse et la puissance propre au style Salon. Un fin de grande qualité.

Jacquart

NOUVEL HABILLAGE

Redessiné, le «bloc Marque» Jacquart présente une meilleure lisibilité et se retrouvera désormais sur chacune des cuvées. A cela s'ajoute un nouveau nom «Mosaïque» inscrit sur l'ensemble de la gamme et qui fait référence aux cinq oeuvres du XIXème siècle qui ornent la façade du siège social de la maison à Reims. Ainsi, le Brut sélection devient le Brut Mosaïque, etc. Les cuvées vont se distinguer à l'oeil par un support d'étiquette aux couleurs différentes et le «Cheval de la Renommée» apparaît au bas de l'étiquette comme un cachet identifiant la marque Jacquart. Ce nouvel habillage, termine-t-on chez Jacquart, marque notre ambition de confirmer notre évolution dans la tradition des grandes marques champenoises et de renforcer notre identité. Toutes ces nouvelles présentations sont d'ores et déjà disponibles.

Nouvelle typographie, des couleurs d'étiquettes différentes en fonction

des cuvées et l'apparition du terme Mosaïque dans le nom des cuvées

pour l'ensemble de la gamme...



L'HÔTELLERIE n° 2541 Hebdo 25 decembre 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration