Actualités


ActualitéLyon

La stratégie du Groupe Partouche

La construction du Hilton Lyon (209 chambres en 4 étoiles) est en cours avec une ouverture programmée début1999. Le Groupe Partouche vient de se rendre acquéreur du «Garden Beach» de Juan-les-Pins. Est-ce à dire qu'il a des ambitions hôtelières ? «Non», répond Hubert Benhamou.

Pour L'Hôtellerie, le président du directoire fait le point sur des questions d'actualité...

L'Hôtellerie :

A Lyon, le chantier du Hilton est en cours. Certaines rumeurs affirment que vous n'êtes propriétaire que du casino. Qu'en est-il et quelle est la position de votre groupe sur ce dossier ?

Hubert Benhamou :

«Je suis très clair sur ce sujet : le Groupe Partouche est propriétaire du fonds et des murs de l'hôtel et du casino pour un investissement total de l'ordre de 250 MF.

Hilton est l'enseigne que nous avons choisie et l'hôtel sera géré, pour notre compte, par Hilton avec qui nous sommes liés par un contrat de gestion de 15 ans, avec une clause de 5 ans renouvelable.

J'ajoute que si Hilton fera des propositions concernant le personnel et en particulier le directeur, c'est nous qui ferons les choix. Directeur général de notre département hôtelier, Jean Mayu est chargé de suivre ce dossier.

Concernant le chantier, pour l'instant, nous en sommes aux fondations profondes et les travaux de gros œuvre débuteront en août pour une ouverture toujours prévue au début de l'année 1999.»

L'Hôtellerie :

Vous venez de racheter le «Garden Beach» de Juan-les-Pins. Cet investissement (NDLR : de l'ordre de 80 MF) correspond-il à une nouvelle stratégie en matière hôtelière et, à terme, souhaitez-vous gérer vous-même cet hôtel ?

Hubert Benhamou :

«Pas du tout. Nous avons toujours été intéressés par les hôtels attenant à nos casinos et celui-ci était le dernier. Pour l'instant «Thed International» a un contrat de gestion sur cet hôtel jusqu'en janvier 1998 et nous a demandé de le prolonger. Aucune décision n'est prise pour la suite, tout sera fonction des résultats.

Nous n'avons aucune perspective hôtelière et le souhait du Groupe Partouche est de développer les casinos, plutôt en création, et essentiellement à l'international comme en témoigne notre projet à Djerba. Avec un investissement de 60 MF, le premier casino créé par le groupe sur une conception d'Isidore Partouche est en cours de construction pour une ouverture début 1998.»

Propos recueillis par

Jean-François Mesplède

Hubert Benhamou, qui nie toute ambition hôtelière de Partouche.

LA «FORCE HOTELIERE» DU GROUPE PARTOUCHE

Le Groupe Partouche est actuellement propriétaire (fonds et murs) de plusieurs établissements dans toute la France :

4 étoiles : Méridien Lyon (245 ch.) ; Park Hôtel Aix-les-Bains (102 ch.).

3 étoiles : Hôtel du Golf à La Tour-de-Salvagny (72 ch.) ; Hôtel des Thermes à Charbonnières-les-Bains (43 ch.) ; Mercure Mâcon Bords de Saône (60 ch.) ; Mercure Orange (99 ch.) ; Mercure Arcachon (57 ch.) ; Mercure Nancy Centre-Thiers (192 ch.) ; Résidence Loges du Parc à Aix-les-Bains (72 app.) pour un chiffre d'affaires global de 134 MF.

Outre le Garden Beach de Juan-les-Pins (162 ch. 4*), l'hôtel du Casino à Dieppe (27 ch. 3*), l'Hôtel Continental à Forges-les-Eaux (52 ch. 2*), le Club Méditerranée de Forge-les-Eaux (102 ch.) et l'Elysée Palace de Vichy (60 ch.) actuellement fermé. Le groupe est également propriétaire de 30% de la Fermière de Cannes (Gray d'Albion et Majestic).

Comme en juste retour de celui qui lie les deux parties à Lyon, un contrat vient d'être signé avec Hilton à propos de l'hôtel en cours de construction à Bucarest. Le Groupe Partouche aura en charge la gestion du casino intégré au bâtiment.



L'HÔTELLERIE n° 2518 Hebdo 10 juillet 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration