Actualités


Au fil de la semaine

* Table d'hôtes ou restaurant ? Relaxe

Depuis une dizaine d'années, Mme Yvette Burais, 58 ans, fait de la cuisine pour les visiteurs de Saint-Antoine L'Abbaye, haut lieu touristique dauphinois, dans la salle à manger de sa propre maison. Elle prépare même des spécialités si l'on prévient à l'avance. La direction départementale de la consommation, de la concurrence et de la répression des fraudes (Isère) a transmis le dossier de cette cuisinière (qui voulait compléter la maigre pension d'invalidité de son mari) au Parquet de Grenoble. Le débat a tourné autour du texte de la loi régissant les tables d'hôtes, où il n'est pas précisé qu'elles doivent être assorties d'un hébergement, et de la circulaire administrative qui, elle, l'exige. Les magistrats ont souligné l'importance de faire jurisprudence sur ce cas, afin d'éviter les dérives et les dérapages au moment où le tourisme vert est en plein développement. En vain. Le tribunal a décidé la relaxe d'Yvette Burais, une circulaire administrative n'ayant pas de valeur juridique. L'Union française des consommateurs avait précisé auparavant qu'elle ne s'acharnerait pas sur ce dossier et le maire de Saint-Antoine l'Abbaye avait demandé l'indulgence pour la prévenue.

* Radisson s'installe à Roissy CDG :

La chaîne hôtelière Radisson-SAS, filiale de la compagnie aérienne scandinave SAS, vient de signer un contrat de franchise avec la société propriétaire de l'ex-Quality Inn, situé sur le site de l'aéroport de Roissy-Charles-de-Gaulle dans la commune de Mesnil-Amelot (77). Radisson a ainsi soufflé l'affaire à la chaîne Inter-Continental, qui s'intéressait voilà quelques mois, en effet, de près à cet hôtel quatre étoiles comprenant entre autre 240 chambres, une piscine, quatre courts de tennis...

*Activité touristique française en hausse :

Au cours de quatre premiers mois de l'année 1997, l'activité touristique française a enregistré une amélioration sensible de ses indicateurs. L'emploi était ainsi en hausse de 0,4% en données corrigées des variations saisonnières, tandis que la consommation française a affiché une augmentation de 1,4% sur quatre mois. Ces résultats sont en grande partie liés à une progression soutenue des taux d'occupation dans l'hôtellerie homologuée. Les agences de voyages ont, quant à elles, constaté un bond de leur chiffre d'affaires de l'ordre de 5,4%.

* Hilton prolonge son OPA sur Sheraton :

Le groupe hôtelier américain a annoncé qu'il prolongeait son offre publique d'achat sur la chaîne Sheraton jusqu'au 1er août prochain si ce n'est plus. Hilton maintient son prix de 55 dollars par action, soit 29% de plus que le cours du 27 janvier, date à laquelle le groupe avait lancé son OPA. Un total de 1,3 million d'actions a été remis à Hilton depuis le début de l'opération.

* Les «Déjeuners Gourmets» de Relais & Châteaux :

La chaîne des Relais & Châteaux, dirigée par Régis Bulot, vient de lancer un nouveau produit destiné aux gastronomes, baptisé «Déjeuner Gourmet». 73 établissements français participent à cette opération (valable jusqu'au 31 décembre 1997), qui consiste à offrir une formule déjeuner à 350 francs. La formule est personnalisée en fonction de chaque maison et sera réglée par le biais de chèque cadeaux du certifié Invitation Relais & Châteaux. Ces chèques cadeaux existent en trois valeurs : 350, 700 et 1.400 francs.

*1996 : un bon cru pour SRS

SRS Hotels Steigenberger Reservation Service a vendu plus de 714.000 nuitées durant l'année 1996, soit une hausse de 7,2% comparé aux résultats de l'année précédente. Parmi les 32 bureaux de ventes et de réservations, les cellules européennes ont atteint le meilleur taux de croissance. Elles ont, en effet, vendu à elles seules plus de 400.000 nuitées soit une progression de 11% par rapport à 1995. La part de réservations effectuées via les GDS est en constante augmentation à 78% contre 73% en 1995.

* La grande bouffe
des bars italiens :

La restauration italienne était, jusqu'à présent, la chasse gardée des ristoranti et des pizzerias. Mais en ces temps de crise, faisant de calamité opportunité, les bars ne cessent d'augmenter leur part de marché dans le secteur des repas hors foyer. Une enquête de la revue Bargiornale vient de mettre en évidence l'ampleur du phénomène. 59% des bars italiens sont consommateurs de titres-restaurant. Ils pratiquent tous les ventes de panini et si 34% ne dépassent pas une gamme de 10 produits, 56% d'entre eux en proposent de 11 à 40 types. Pour 7%, l'offre dépasse les 40 articles. Quant aux 3% restants, pas de limite : le menu est adapté en temps réel à la demande du client. Seuls 12% des bars italiens ne proposent pas de plats froids. 38% ne dépassent pas 5 plats, mais 44% en vendent de 6 à 15 types. Enfin, si 22% des bars n'ont pas de plats chauds à leur carte, 29% en servent de 1 à 5 et 40% de 6 à 15. Après un tel tableau, il est inutile de s'étonner des difficultés de développement du fast-food et autres formules internationales de la restauration moderne.

* Fête du vin et de
la gastronomie :

Les 18-19 et 20 juillet se déroulera sur les quais de Pauillac (Gironde) une grande «Fête du vin et de la gastronomie en Médoc», parrainée par Mme de Lencquesaing (Château Pichon Longueville) et l'écrivain Bernard Clavel. 54 exposants sont attendus, dont des restaurateurs, des artisanats, des organismes de tourisme et bien entendu les meilleurs viticulteurs. Sont annoncés des concours culinaires (sur le thème de l'agneau de Pauillac), des intronisations par la commanderie du Bontemps du Médoc et des Graves et le Comité de la Gastronomie française; des initiations à l'oenologie; des expositions et manifestations diverses. La gastronomie sera particulièrement à l'honneur avec la présence de nombreux chefs, dont Bocuse, Troisgros, Daguin, Marx, Matou, Gauffre, etc. Invitée d'honneur, la commune suisse de Montreux.

* Les Vins de Gaillac s'offrent une abbaye :

L'ancienne abbaye bénédictine (VIIème siècle) de Saint-Michel, à Gaillac (Tarn), devenue hôtel particulier après avoir subi maintes vicissitudes, vient d'être reprise en mains par les viticulteurs de la région. Elle devient la Maison des Vins de Gaillac, l'un des plus vieux terroirs viticoles de France, et abritera également l'Office de Tourisme et le Musée de l'abbaye.

De nombreuses manifestations y seront organisées durant l'été et l'automne : apéritifs-concerts (tous les vendredis de juillet et août), fête des vins de Gaillac (les 9 et 10 août), fête du vin nouveau (octobre) et du primeur (20 novembre).

* Orangina entre chez McDo :

La petite bouteille ronde et sa boisson à bulles, à la pulpe d'orange qui se vend autour de 170 millions de litres par an en France sera désormais commercialisée dans les 600 McDonald's implantés sur le territoire. «C'est une avancée importante et un événement de portée stratégique pour Orangina en France», a souligné à l'occasion de la signature le P-dg d'Orangina France, Jacques Pfister.

* L'Ecole du restaurateur :

Une nouvelle formation va naître au centre de formation hôtelière (CFH) de Vichy (Allier). L'Ecole du restaurateur va former au management des entreprises indépendantes en restauration. Elle a été bâtie sur le modèle de l'Ecole de l'Hôtelier qui a déjà vu passer six sessions. La première promotion suivra 200 heures de cours et enseignement pratique du 27 octobre au 29 novembre.

Pour tout renseignement :

CFH : 04.70.30.41.44.

* Nouveau Bar-restaurant
à Narbonne :

Sur la place de l'Hôtel de ville de Narbonne, Jérôme Agullon est en train d'aménager un bar-restaurant sur deux, voire trois niveaux. Il aura une vue imprenable sur le Palais des Archevêques et la Cathédrale Saint-Just. L'ouverture devrait avoir lieu début juillet.

* Deuxième édition du Guide des vins corses :

Le guide paraîtra début juillet et sera présenté au cours de la foire du vin en Haute-Corse. La première édition, celle de 1996, de ce guide a été diffusée à 3.000 exemplaires. Pour la nouvelle édition, 75 vignobles insulaires ont été testés par des spécialistes venus de divers horizons. Le classement a été organisé en quatre catégories traditionnelles : rouge, rosé, blanc et muscat. Les vins de Patrimonio, Sartène et Calvi sont particulièrement à l'honneur.

* Renaissance des Bourgadines en Limousin :

Cette association d'hôteliers-restaurateurs fondée en 1987 et disparue depuis le décès successif de ses deux derniers présidents, renaît de ses cendres. Grâce à une action menée conjointement par la CCI de Limoges et Sud 87 Développement, une nouvelle structure et un nouveau président viennent de voir le jour. Jean-Laurent Pradeau de la Brasserie des Sports de Magnac Bourg prend désormais en main l'association qui regroupe 21 professionnels. Au programme des Bourgadines : élaboration d'une charte de qualité commune, conception de circuits de visites, partenariat avec l'Union départementale des offices de tourisme de la Haute-Vienne.

* Jusqu'à 50% de réduction chez Hilton grâce à la carte Visa

Grâce au partenariat de Visa International avec les hôtels Hilton, les porteurs de la carte Visa bénéficient d'une réduction exceptionnelle pouvant atteindre 50% sur le prix habituel des chambres, et ce, dans plus de 70 établissements de la chaîne, implantés dans 19 pays en Europe, Moyen-orient et Afrique. Quelques conditions sont cependant imposées : le titulaire de la carte doit voyager accompagné d'une personne de son choix, partager une chambre double et demeurer au minimum deux nuits dans le même hôtel. Le petit déjeuner et les taxes sont inclus dans cette offre.

Pour en bénéficier, le porteur de la carte Visa doit effectuer sa réservation auprès de la centrale Haillon en indiquant la référence «FE», au numéro vert : 0800.907.546.

* Un chèque pour la formation :

Le Fafih vient de remettre un chèque de 344.000 francs au Centre de formation d'apprentis de la Chambre des métiers d'Orléans. Ce CFA accueille près de 400 jeunes dans ses sections hôtellerie.



L'HÔTELLERIE n° 2517 Hebdo 3 juillet 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration