Actualités


Cafés

Course des serveuses et garçons de café de Paris

Départ dimanche à 16 heures

En vingt ans d'existence, la course des serveuses et garçons de Paris s'affiche comme la plus grande manifestation du genre en France avec plus de 400 participants et des délégations en provenance du monde entier. Prochaine édition ce dimanche.

Tout concurrent ayant remporté trois fois la Course des serveuses et garçons de café de paris recevra le trophée Lucien Papillon, indique l'article 10 du règlement. Lucien Papillon est un des fondateurs de la manifestation et il n'en a raté aucune édition depuis sa création, voici 20 ans. Une course qui s'adresse aujourd'hui à tous les professionnels de l'industrie hôtelière qu'ils soient français ou étrangers. On attend pour l'édition 1997 quelque 400 participants et des coureurs en provenance de Tokyo, Nouméa et de Tchécoslovaquie.

Cette course n'a rien d'une promenade de plaisir même si elle conserve un esprit familial et fête de village bienvenu. Il faut avoir de bonnes jambes et de sacrés biscotaux pour arpenter les rues de la capitale en tenue de travail, avec, à bout de bras, un plateau, trois verres et une bouteille. Les baskets sont interdites et les verres comme la bouteille doivent passer la ligne d'arrivée intacts. Attention à ceux qui voudraient se simplifier la course : un verre dans une poche et c'est l'élimination. Les commissaires ont l'oeil.

Mais c'est bien rare qu'un participant ait envie de tricher. Tous, et sans exception d'âge, ont en tête la promotion du métier et c'est avec sérieux que les coureurs s'élancent sur le bitume. Sur le trajet, parents, amis et Parisiens sont là pour les encourager. Il y a aussi, juste avant le départ, le fameux «cricri» : pour éviter que les verres ne glissent, les coureurs frottent le socle des verres sur le sol. Un cérémonial qui donne un caractère particulier à la course.

Dimanche prochain, le 15 juin, l'itinéraire sera identique à celui de 1996. Il passe par l'avenue Victoria, les boulevards Sébastopol, Saint-Denis, Bonne-Nouvelle, Poissonnière, Montmartre, des Italiens, des Capucines, la place de l'Opéra et du Carrousel, le boulevard Saint-Germain, le quartier de Saint-Michel, sur le pont d'Arcole pour finir par la rue de Rivoli et celle de la Coutellerie. Comme chaque année, les lignes de départ et d'arrivée se situent place de l'Hôtel de Ville. Coup d'envoi à 16 heures.

Sy.S.

Comme chaque année, le départ est donné place de l'Hôtel de ville.

Plus de 400 participants vont s'élancer cette année encore dans les rues de la capitale, portant plateau, verres et bouteille. Un véritable tour de force pour les coureurs.



L'HÔTELLERIE n° 2514 Hebdo 12 juin 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration