Actualités


Cafés

Maître Kanter

La 50ème Taverne à Strasbourg

La pâtisserie-salon de thé Kohler-Rehm, qui s'étend sur 1.000 m2 au bord de la Place Kléber, au centre de Strasbourg, va devenir la première Taverne de Maître Kanter de la capitale alsacienne. Après six semaines de travaux, le changement d'enseigne est prévu vers le 15 juin. La transformation des deux étages de ce vénérable établissement a mobilisé un investissement de 9 millions de francs à la charge de son propriétaire, la boulangerie industrielle Neuhauser. Le chiffre d'affaires de cette maison ouverte en 1914 connaissait ces dernières années une lente, mais régulière érosion. Il était passé récemment de 12 à 10 millions de francs. 70% de l'activité étaient le fait de la seule pâtisserie. L'enseigne Maître Kanter devrait lui permettre de doubler son activité.

La future brasserie pourra accueillir plus de 200 personnes et sera ouverte sept jours sur sept, de midi à minuit. Elle emploiera 45 personnes dont 20 nouvelles embauches. Un banc de fruits de mer sera disposé à l'entrée, pour une consommation sur place ou à emporter. La carte offrira une place de choix aux spécialités alsaciennes et notamment aux fameuses choucroutes. Kohler-Rehm ne disparaît pas pour autant : la pâtisserie conserve une boutique en marge de l'activité de brasserie. La terrasse, qui jouit d'une bonne situation dans la nouvelle zone piétonne de Strasbourg et concurrence celle de la cafétéria Flunch, doit passer de 80 à 120 places après autorisation municipale. L'intérieur fera l'objet des aménagements traditionnels chez Maître Kanter (vitraux, faïences et cheminée).

Avec huit ouvertures en 1996, les Tavernes de Maître Kanter connaissent actuellement un développement important. Sur une superficie minimale de 600 m2, elles servent en moyenne 280 couverts par jour pour un ticket moyen de 140 francs. Strasbourg sera la cinquantième implantation de l'enseigne développée depuis 1974 par le groupe Kronenbourg. Avec plus de 4 millions de repas servis en 1995 et un chiffre d'affaires voisin de 600 millions de francs, l'enseigne pointe au treizième rang des entreprises de restauration commerciale organisée en France, derrière le groupe Flo (Hippopotamus, Flo, Jean-Paul Bucher), mais devant les Bistro Romain.

O. Lacour



L'HÔTELLERIE n° 2513 Hebdo 5 juin 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration