Actualités


Restauration

Bouches-du-Rhône

Les AOC Baux de Provence et Coteaux d'Aix touchés par le gel

Selon les premières estimations, le gel qui s'est abattu sur les vignes dans la nuit du 18 au 19 avril a fortement touché le Nord-Ouest des Bouches-du-Rhône. Dans la zone allant de la frontière du Vaucluse (Noves, Sénas, Plan-d'Orgon), à Saint-Rémy-de-Provence dans les Alpilles, puis aux alentours de Salon-de-Provence, 20 à 90% de la production a été touchée, en vins de pays, mais aussi en AOC.

Les Coteaux d'Aix (130.000 hectolitres produits chaque année) souffrent au Nord de leur territoire d'implantation. La grosse cave coopérative de Sénas annonce par exemple une perte de 60 à 70%. D'autres caves coopératives, mais également de grosses caves particulières ont été atteintes.

Dans les Alpilles, la jeune appellation Baux de Provence, qui ne date que de 1995 et ne produit que 13.000 hectolitres annuels sur 325 hectares, fait également les frais du gel : trois caves sur douze annoncent de forts dégâts.

Les AOC de Cassis (4.500 hectolitres à l'année) et de Palettes (700 hectolitres à l'année) sont en revanche indemnes. De même que les Côtes de Provence situées dans les Bouches-du-Rhône, alors que dans le Var, elles sont atteintes.

Au total, selon la Chambre d'agriculture, les dégâts du gel sont estimés à 10% de la production totale des Bouches-du-Rhône qui s'élève à 600.000 hectolitres annuels.

L. Casagrande



L'HÔTELLERIE n° 2509 Hebdo 8 mai 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration