Actualités


Vie professionnelle

FNIH 87

La grogne

La section départementale (Haute-Vienne) de la Fédération qui tenait à Limoges son assemblée générale annuelle a placé cette réunion sous le signe de la TVA. Georges Ferrès, patron du Commodoliac de St-Junien et président du Syndicat du 87 qui regroupe 500 professionnels, a estimé que les hôteliers-restaurateurs et dirigeants de cafés ou brasseries n'étaient ni plus ni moins que des «pourvoyeurs de TVA» pour l'Etat. Autre motif de mécontentement de la profession en région Limousin, le paracommercialisme et les entrées de plus en plus fréquentes dans le métier de gens non-qualifiés.

Les membres de la FNIH 87 placent leurs espoirs dans la future Convention collective, souhaitant que celle-ci soit «bien adaptée» et qu'elle «fera avancer la profession». De nouveaux visages sont apparus au sein des instances du syndicat, après renouvellement du tiers de ses membres, dont Bernard Gourinchas à l'Union des cafetiers, tandis que d'autres «valeurs solides» confirmaient leur place. Ainsi d'Henri Robert à la tête de l'Union des restaurateurs, aux côtés de René Lagorce ou de Jean Bertranet, deux des meilleurs chefs de tout le Limousin.

J.-P. Gourvest



L'HÔTELLERIE n° 2508 Hebdo 1er mai 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration