Actualités


Vie professionnelle

Souillac

La bonne résistance de l'hôtellerie du Lot

Le GIHL (Groupement des industriels de l'hôtellerie lotoise - affilié à la Confédération) vient de tenir une importante réunion de travail à Souillac, dans le cadre d'une journée professionnelle à laquelle avaient été conviés les fournisseurs. Dans ce département, largement ouvert au tourisme, la santé de l'hôtellerie est plutôt satisfaisante. Une large collaboration paraît faciliter les choses.

René Momméjac, (qui vient de céder la présidence du GIHL à Joël Gilbert), l'a répété : «Pour faire venir les clients, il faut sans cesse promouvoir, démarcher, commercialiser tout ce que le Lot a d'attractif et se serrer les coudes.» Raisonnablement optimiste, même s'il reconnaît que la saison 1997 est encore bien floue, René Momméjac met en exergue les qualités de l'hôtellerie, sa compétitivité, la gastronomie et des relations privilégiées avec le Conseil général et le CDT, la CCI ou la Chambre de métiers. Rassurant aussi, est le fait que le Lot ne souffre pas plus que d'autres régions du paracommercialisme et que les fermes-auberges ne l'ont pas trop envahi (on en compte une quinzaine, dont 7 sont régies par la charte). A partir de ce constat général, le GIHL espère bien augmenter le nombre de ses adhérents, 203 aujourd'hui, contre 300 en 1991 ; une perte due à la disparition de petites affaires, de restauration principalement et l'arrivée de non professionnels plus ou moins marginalisés.

TO hôtelier en hausse

Le bilan positif porte sur les taux d'occupation en hôtellerie : + 3 points depuis 1994-95. Un mieux intéressant quelque peu atténué par une stagnation des chiffres d'affaires.

Tout hébergement compris (l'hôtellerie représente 41% du parc), on a noté en 1996 une augmentation du nombre de visiteurs ; Rocamadour se taillant la part du lion avec 1.500.000 passages et 150.000 séjours. De bons résultats qui sont dus pour beaucoup, est-il rappelé, à la promotion faite par le CDT, le Club hôtelier de Rocamadour ou la CCI sur les salons français ou étrangers et qui commencent à retomber sur la clientèle de proximité ou de week-end.

Quant à la restauration, elle reprend vie ici ou là grâce, notamment, à l'association des «Bonnes tables du Lot» qui ne ménage pas ses efforts, sous la houlette d'Alexis Pélissou, pour faire découvrir les charmes de la gastronomie régionale.

La bonne santé de l'industrie hôtelière du Lot ne doit pas faire négliger la vigilance. Les problèmes de paracommercialisme se cachent parfois là où on ne les attend pas. Ne parle-t-on pas ainsi d'une «concurrence déloyale» faite par le diocèse de Cahors à travers certains de ses établissements qui ne respecteraient pas toujours les règles. Les responsables du GIHL, Robert Véril, vice-président, en tête, recommandent fortement à leurs adhérents de se renseigner auprès des mairies pour savoir si telle ou telle association respecte bien la loi lorsqu'elle organise une manifestation.

La vigilance passe également par le suivi de ses propres affaires. La CCI est habilitée à fournir tous renseignements utiles pour l'ouverture de dossiers d'aides techniques et financières aussi bien de la part du département, de l'Etat que de l'Europe. La profession, enfin, est sollicitée pour la formation. «Nous devons apprendre le métier aux jeunes. C'est aussi notre devoir», a souligné Alex Pélissou.

Vigilance, enfin, pour les cafetiers. La présidente de la section, Maryline Lopez, a rappelé que l'heure de fermeture (2 heures) devait être respectée. Moyennant quoi les cafetiers sont tout à fait autorisés à solliciter ces dérogations pour les grandes manifestations (Fête de la musique, du 24 décembre ou de la Saint-Sylvestre) que l'administration préfectorale refuse encore.

Le GIHL, né en 1926 avec les hôteliers, rejoint en 1937 par les restaurateurs, joue sur l'avenir et la solidarité de ses troupes.

J.-C. Cougoule

René Momméjac (Le Lion d'Or, à Gramat), président du GIHL du Lot. Il défend avec force l'hôtellerie indépendante.



L'HÔTELLERIE n° 2508 Hebdo 1er mai 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration