Actualités


Actualité

Nice, Cannes, Monaco

Des projets pour le 3ème millénaire

Les trois villes phares de la Côte d'Azur : Nice, Cannes et Monaco, devraient changer de millénaire en s'appuyant sur de nouveaux atouts essentiels pour le développement de leur économie touristique. Nice avec le Palais de la Méditerranée et Airport Expo International, Cannes avec l'extension du Palais des Congrès et le devenir du Palm Beach et Monaco avec un centre international des expositions et des congrès vont pouvoir offrir de nouvelles prestations pour les touristes du monde entier. Revue de détails pour cinq projets qui vont changer la face du tourisme azuréen.

Le chantier du Palais de la Méditerranée qui enlaidit depuis de trop nombreuses années la Promenade des Anglais, devrait pour la fin du XXème siècle laisser la place à une construction alliant modernité et esthétique derrière la célèbre façade classée à l'origine de tous les retards. Le nouveau bâtiment abritera notamment un hôtel de prestige et une salle de gala qui actuellement fait défaut à la ville de Nice.

Second grand projet à Nice, Airport Expo International proposé par la Chambre de commerce et d'industrie. Il s'agit de la réalisation sur l'emprise de l'aéroport Nice-Côte d'Azur d'un équipement destiné à recevoir les salons professionnels internationaux de grande capacité.

Un équipement majeur qui à terme proposera 50.000 m2 de surface d'exposition pour un investissement privé de 350 MF.

A Cannes, deux projets phares sont actuellement à l'étude. En premier, la reconstruction du célèbre Casino Palm Beach sur la pointe de la Croisette qui fait couler beaucoup d'encre. Le chaud et le froid soufflent actuellement sur ce projet. En effet, aux dernières nouvelles, le programme touristique laisserait la place, au grand dam des Cannois, à une construction purement immobilière.

Mais les jeux sont loin d'être faits, car la municipalité cannoise a toujours fait savoir qu'elle inciterait la CGE, propriétaire de l'établissement, à présenter un projet aux finalités touristiques.

Deuxième projet et autre souci pour la ville de Cannes, la nécessaire extension du Palais des Congrès qui, pour l'instant, rencontre des difficultés liées aux différentes règles de l'urbanisme. Un compte à rebours qui apparaît long aux yeux des professionnels de l'hôtellerie et du tourisme qui considèrent l'agrandissement du Palais des Congrès comme prioritaire, compte tenu des exigences des organisateurs des différents marchés devenus primordiaux pour l'économie locale.

Quant à la Principauté de Monaco, elle vient de lancer les appels d'offres pour construire un centre international des expositions et des congrès.

D'une surface de 53.500 m2 dans le quartier du Larvotto, ce nouveau complexe disposant notamment d'une grande salle de 1.900 personnes devrait représenter un investissement de près de 1 million de francs. Un chiffre important, mais nécessaire pour que Monaco puisse concurrencer sérieusement Cannes et Nice.

Pour les professionnels de l'hôtellerie, ces projets apparaissent globalement positifs à condition qu'ils n'entraînent pas la construction de nouveaux hôtels. En effet, le parc hôtelier actuel de la Côte d'Azur apparaît suffisant pour accueillir les nouvelles manifestations qui ne manqueront pas d'être séduites par ces nouveaux équipements.

C. R.

Deux projets pour Cannes :
la reconstruction du casino Palm Beach et l'extension du Palais des Congrès.

Un hôtel économique
au coeur de Nice

Le groupe hôtelier Envergure devrait ouvrir dès septembre prochain un établissement Première Classe à Nice. Une arrivée qui suscite la colère des hôteliers déjà présents sur la place niçoise. «La concurrence voit d'un mauvais oeil la création d'un hôtel économique sur la Promenade des Anglais avec vue sur la mer et situé à proximité immédiate de l'aéroport de la Côte d'Azur», explique Jean Geoffriaud, responsable technique du groupe Envergure. Construit sur quatre niveaux, cet établissement a nécessité un investissement de 24 millions de francs pour 160 chambres. Avec une chambre à proximité de la mer qui peut accueillir trois personnes pour environ 180 francs en basse saison, le groupe Envergure entend attirer une clientèle très diversifiée. «Les jeunes ou les familles qui ne peuvent pas recourir à l'hôtellerie sur Nice, compte tenu des prix, trouveront avec Première Classe, un hébergement très économique et de qualité.» Dans le Première Classe niçois, toutes les chambres seront équipées d'un système de climatisation. Un atout supplémentaire pour cet établissement qui espère également séduire les hommes d'affaires en transit qui souhaitent seulement dormir quelques heures avant de reprendre l'avion ou l'autoroute.

E. Millot

Un nouvel hôtel de luxe ?

Le vaste projet immobilier du Palais de la Méditerranée se heurte aux hésitations de la mairie. Seuls deux parkings ont pour l'instant été construits.

A Nice, le projet de construction d'un important complexe hôtelier sur le site du Palais de la Méditerranée prend du retard. La municipalité vient de donner son accord pour la création d'un casino assorti d'une salle de spectacles pouvant accueillir de 900 à 1.000 personnes pour un dîner animé. Elle devrait également lancer l'appel à concurrence pour l'établissement de jeux. En revanche, la mairie ne s'est pas encore prononcée sur la partie hôtelière du projet. «Nous savons que la majorité municipale souhaiterait un 3 ou 4 étoiles de luxe avec environ 200 chambres qui puissent servir de locomotive pour le centre-ville de Nice. Il participerait à l'animation de la
Promenade des Anglais en accueillant surtout une clientèle de congressistes et d'hommes d'affaires en déplacement. Mais pour l'instant, aucune décision officielle n'a été prise
», explique Jean-Claude Miloé, le président du groupe Fradim, propriétaire du terrain et promoteur immobilier. Le projet de départ comprenait sur un espace de 32.500 m2 la construction d'un hôtel, deux restaurants, une salle de gala avec un casino et deux parkings. L'un public avec 500 places, l'autre privé avec 250 emplacements. «A l'heure actuelle, nous avons terminé la réalisation des 7 niveaux de parking qui devraient être ouverts aux usagers début 1998

E. M.



L'HÔTELLERIE n° 2502 HEBDO 20 mars 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration