Actualités


Conjoncture

Hôtellerie haut de gamme à Paris

Accélération de la reprise en février

La reprise observée par PKF Consulting France sur le mois de janvier 1997 s'est nettement confirmée au cours du mois de février, pour l'ensemble de la catégorie haut de gamme à Paris. Alors que la fréquentation reste, au cours de cette période de l'année, dominée par une clientèle d'affaires, il semble bien que certaines prises de confiance favorisent, enfin, l'activité hôtelière.

PKF Consulting France dispose d'un échantillon de 30 hôtels classés 4 étoiles, soit un total de 8.000 chambres, pour analyser l'évolution mensuelle à Paris. Dans un souci de cohérence des comparaisons, ces hôtels sont segmentés en 5 "familles", à partir de critères de prix moyens et de nature de produit.

Ainsi, l'hôtellerie de palace, avec un prix moyen de près de 3.300 F HT en février, constitue une "famille" d'hôtels bien à part, enregistrant un taux d'occupation de près de 45%.

Les gros porteurs, constitués d'unités de 500 à 1.000 chambres, se positionnent en moyenne à 712 F HT, avec le meilleur taux d'occupation des 4 étoiles, soit 60,6% en février, et 62,8% depuis le début de l'année.

Les hôtels de charme avec des capacités de 50 à 100 chambres, s'approchent des 1.500 F HT de prix moyens. Ces hôtels de petites capacités, dotés en général de localisations privilégiées, atteignent, avec les palaces, les plus fortes progressions de recettes hébergement : en février, la recette par chambre disponible (revpar) a progressé de 41% pour les palaces et de 17% pour les hôtels de charme, l'ensemble de la catégorie 4 étoiles progressant de 14%.

Les hôtels de grand luxe développés dans des immeubles de prestige, et les first class, considérés comme représentatifs de l'offre 4 étoiles, ont vu leur revpar progresser de l'ordre de 8% en février, malgré des prix moyens sensiblement différenciés (près de 1.400 F pour les grands luxe, et 908 F pour les first class).

Au total, l'hôtellerie haut de gamme voit sa recette par chambre disponible progresser de 14,1% en février, soit une progression de 8,6% en cumul depuis le début de l'année.

Selon PKF Consulting France, cette confirmation et l'accélération des progressions devraient perdurer à l'approche des mois de forte fréquentation, pendant lesquels les segments de clientèle de tourisme et de réunion/exposition viennent compléter la clientèle d'affaires, dominante en ce début d'année.

P. Gauguier, Directeur Associé, PKF Consulting France

Cumul 1996 1997
janvier
février TO Recette REVPAR TO Recette REVPAR
moyenne moyenne
par ch. (en FHT) par ch. (en FHT)
Palaces 35,66% 3.047 1.086 43,81% 3.220 1.410
Grand Luxe 44,75% 1.427 638 47,84% 1.394 667
Hôtels de charme 47,14% 1.398 659 49,99% 1.456 728
Gros porteurs 55,04% 762 421 62,80% 708 434
First Class 46,02% 929 427 49,26% 912 449
Moyenne 4 étoiles 48,85% 1.142 558 54,31% 1.116 606

Hôtellerie haut de gamme à Paris

Mois 1996 1997
de
février TO Recette REVPAR TO Recette REVPAR
moyenne moyenne
par ch. (en FHT) par ch. (en FHT)
Palaces 34,45% 2.972 1.023 44,16% 3.267 1.442
Grand Luxe 42,90% 1.412 606 47,32% 1.392 659
Hôtels de charme 44,63% 1.371 611 49,54% 1.441 714
Gros porteurs 54,80% 740 405 60,59% 712 431
First Class 45,20% 913 413 49,20% 908 447
Moyenne 4 étoiles 47,70% 1.113 531 53,20% 1.138 606

Pannell Kerr Foster (PKF) Consulting FrancePannell Kerr Foster (PKF) Consulting France



L'HÔTELLERIE n° 2502 Hebdo 20 mars 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration