Actualités


Vie professionnelle

Hôtellerie varoise

Un GIE à la conquête de l'Europe

En mal d'identité et de clientèle, les hôtels de l'est-toulonnais créent leur propre structure commerciale intégrée.

«Coincés entre les hôtels du golfe de St-Tropez et ceux de l'Ouest provençal, nous avions un problème d'identité et de reconnaissance qui nuisait à nos initiatives commerciales.» Pour surmonter cet obstacle, les hôteliers des communes de l'est-toulonnais ont entrepris de se regrouper dans un GIE. Une étape importante dans un processus de rapprochement entrepris en 1992. «A cette époque, une première structure avait été créée, qui avait surtout pour vocation de défendre les intérêts de la profession sur le plan local», explique Sylvia Payan, attachée commerciale du GIE. Un essai réussi qui va fédérer les 17 hôtels des communes de Hyères, La Londe et Carqueirane, représentant 537 et 1.096 lits. Cinq années après sa création, l'association Face Sud Hôtels (1) a donc donné naissance au groupement Face Sud Loisirs. Dirigé par trois administrateurs, Josette Barnoud, Christiane Jacquot et Damien Vier, ce GIE entend s'engager dans une politique commerciale offensive. Doté d'un budget de fonctionnement de 270.000 francs (dont 35.000 de subventions de la CCI et 41.000 francs du Conseil général), il s'est donné comme mission «la commercialisation de produits touristiques clé en main, la réalisation de programmes sur mesure», dans une démarche associant des prestataires de services locaux (loueurs de voitures, organisateurs de sorties en mer...).

Produits conçus pour
une clientèle à fort
pouvoir d'achat

«Ces produits ne sont pas encore bien définis, nous ne proposons aujourd'hui que des services d'hôtellerie classiques.» Le groupement veut développer les séjours de type week-end ou semaine. «Par nos propositions, nous voulons faire aimer cette région du Var et susciter l'envie chez les touristes de venir sur place la découvrir et la vivre à travers des séjours culturels et thématiques.» Dans ce but, le GIE a créé la marque «Provence d'Azur», inspirée par deux régions à fort pouvoir d'attraction dont il espère recueillir une partie de l'image. Les produits seront conçus pour une clientèle italienne, suisse, belge et allemande à fort pouvoir d'achat. C'est en fonction de ces populations que le GIE a ciblé ses premières interventions dans les salons du tourisme à Munich, Cologne, Milan et Budapest. Onze des dix-sept hôteliers de l'association ont suivi ce mouvement. Les autres devraient les rejoindre prochainement.

E. Millot

(1) : Les Printanières, Centrotel, Le Provençal, Le Lido Beach, La Québécoise, Les Pins d'Argent, Bon Accueil, Les Glycines, Les Mèdes, Les Orangers, Du Parc, Le Portalet, Le Richardi, Le Riviera Beach Club, La Rose des Mers, Le Soleil.



L'HÔTELLERIE n° 2499 Hebdo 27 fevrier 1997


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration