×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Actualité

Redressement judiciaire

Quel avenir pour Isola 2000 ?

Placée en redressement judiciaire, la station de ski Isola 2000 connaîtra bientôt le nom de son repreneur. En lice, six candidats qui bénéficieront de plusieurs milliers de mètres carrés de droits d'hôtels à construire.

La station de ski Isola 2000 devrait connaître le nom de son éventuel acquéreur très prochainement, après décision du Tribunal de commerce de Nice. Reprise en 1989 par le promoteur Dominique Bouillon, placée aujourd'hui en liquidation judiciaire, cette station des Alpes-de-Haute-Provence déclare un passif de 545 millions de francs. «Le manque d'enneigement est venu aggraver des problèmes structurels comme l'insuffisance de logements et une mauvaise communication. Le week-end, Isola 2000 affiche très rapidement complet et attire les clients grâce à des équipements performants et des prix corrects. Mais la semaine, le taux de fréquentation est trop faible. Un effort de promotion doit être fait, notamment vers la clientèle étrangère», explique maître Pierre-Louis Ezavin, l'administrateur judiciaire en charge du dossier depuis dix-huit mois. Actuellement, le Tribunal de commerce de Nice examine les propositions des candidats à la reprise des 9 sociétés qui constituent le patrimoine immobilier de la station. «Il serait pertinent que l'acheteur ait également des activités de promoteur pour pouvoir placer les 120.000 m2 de droits à construire compris dans les actifs des sociétés», précise l'administrateur judiciaire. Trois candidats se sont proposés pour une offre de rachat global. Sylvain Reus, le gérant d'Opération et Développement (entreprise immobilière implantée à Villeneuve-Loubet) s'engage à racheter l'ensemble des sociétés pour 26 MF et à rembourser les cautions bancaires d'un montant de 37 MF. De son côté, Bernard Riccobono, imprimeur-éditeur, propose un rachat à 10 MF et la prise en charge des 37 MF de caution. Enfin, David et Roland Pardon, actionnaires majoritaires de la société In Limited, exploitant une chaîne d'hôtels à l'étranger, font une offre à 20 MF. Trois autres candidats se sont également manifestés, mais cette fois pour des offres d'achats partielles limitées à un hôtel, les appartements ou la SARL Isola location. Si au vu de ces dossiers, le Tribunal de Nice estime qu'aucune proposition n'est satisfaisante, l'actif pourrait être vendu aux enchères par lots.

E. Millot



L'HÔTELLERIE n° 2486 HEBDO 5 decembre 1996


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration