×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités


Meilleur jeune commis rôtisseur à LyonFormation

Bourse Evian-Badoit

Changement de cap pour l'édition 96 de la Bourse Evian-Badoit. Et c'est une jeune fille, Béatrice Bernardo, du Lycée hôtelier de Talence qui remporte le premier prix de la première édition avec son projet de bar-restaurant «L'Auberge de Rocles».

Depuis quatorze ans, la Société des Eaux Minérales d'Evian et le ministère de l'Education nationale organisent chaque année au mois de juin la Bourse Evian-Badoit des Jeunes Talents. Ce concours donne la possibilité à des jeunes étudiants d'exprimer leur créativité dans la formulation d'un projet professionnel dans le domaine de l'hôtellerie et de la restauration.

En 1996, les mêmes acteurs ont choisi de faire évoluer l'événement en donnant un nouvel aspect à cette action qui désormais soutient de réelles créations d'entreprises. La Bourse Evian-Badoit des Jeunes Talents est devenue celle des Jeunes Créateurs d'Entreprises. Elle permet aux étudiants des filières hôtelières d'affirmer et de concrétiser leur esprit d'entreprise grâce au «caractère novateur du lien école/entreprise», a souligné Georges Koukidis de l'Education nationale.

Une bourse de 15.000 F

Ainsi, la Bourse 96, qui s'est déroulée le 20 juin dernier à l'hôtel Royal d'Evian, était parrainée par Franck Riboud, président du groupe Danone. Les huit groupes d'étudiants devaient présenter un projet de création ou de reprise d'entreprises concernant exclusivement la restauration traditionnelle et/ou l'hébergement avec restauration face à un jury de professionnels de l'hôtellerie-restauration. Les lauréats étaient sélectionnés en fonction de leur motivation, de leur pertinence commerciale et technique, de leurs projets, de leur rapidité à la mise en exploitation et de la rentabilité.

Une année de formation complémentaire

La remise des prix s'est déroulée en présence de Jean-Claude Darrouzet, administrateur, directeur général de la Société des Eaux Minérales d'Evian. Les auteurs des six premiers dossiers bénéficient d'une bourse d'étude d'un montant de 15.000 F, versée trimestriellement par Evian, afin de suivre une année de Formation Complémentaire d'Initiative Locale (FCIL) spécifique, mise en place par le ministère de l'Education nNationale et le Rectorat de l'Académie de Paris à l'Ecole hôtelière de Paris Jean Drouant. Elle donnera aux étudiants les moyens de réaliser leur projet et de parfaire leur connaissance grâce à des modules de méthodologie de conduite de projet, de marketing, d'étude des moyens, de financement et de trésorerie, d'organisation et de gestion ou encore de droits des sociétés et de fiscalité des entreprises, ainsi que des relations sociales et humaines.

Par ailleurs, un prix en espèces a été attribué le jour de la proclamation des résultats en fonction du classement national des projets présentés au jury national. Enfin, les lycées ayant présenté les six dossiers primés recevront une taxe d'apprentissage de 3.500 F versée l'année suivante.

Les lauréats de la Bourse Evian-Badoit 1996 sur la terrasse

de l'hôtel Royal d'Evian.



L'HÔTELLERIE n° 2468 Hebdo 25 juillet 1996


L'Application du journal L'Hôtellerie Restauration
Le journal L'Hôtellerie Restauration

Le magazine L'Hôtellerie Restauration