×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Taxation des contrats courts : le Sénat a commandé une étude d'impact

Vie professionnelle - vendredi 9 novembre 2018 14:22
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés


© Thinkstock


Le Sénat vient d’annoncer la commande d'une étude auprès de l’Observatoire français des conjectures économiques (OFCE) sur les effets de la taxation des contrats courts sur les entreprises et les moyens de minimiser son impact sur l’emploi. Le Sénat rappelle le contexte : « le Premier ministre a transmis aux partenaires sociaux le 25 septembre 2018 la lettre de cadrage de cette négociation, lui fixant pour objectif d’encourager l’emploi de qualité dans des conditions qui renforcent la soutenabilité du régime d’assurance-chômage, c’est-à-dire qui permettent des économies moyennes de 1 à 1,3 milliard d’euros par an sur trois ans. Dans ce cadre et malgré l’échec d’une précédente tentative en 2013, il est envisagé une taxation des contrats courts, par le biais d’un malus renchérissant les cotisations patronales à l’assurance chômage pour les entreprises abusant des contrats courts. Or la mise en place d’un tel système de « bonus / malus », destiné à « responsabiliser » les entreprises, risque de pénaliser l’emploi, notamment dans les PME qui ont le plus besoin de recourir aux contrats courts ». Les résultats de cette étude devraient être présentés devant la Délégation sénatoriale aux entreprises et la Commission des affaires sociales du Sénat le 13 décembre, les partenaires sociaux ayant jusqu’à la mi-janvier 2019 pour trouver un accord.

#ContratsCourts #Senat #NegociationsSociales #Economie #Entreprise #Emploi #Recrutement

 

Journal & Magazine
N° 3760 -
26 novembre 2021
N° 3759 -
13 novembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
La cuisson sous vide à juste température expliquée
par Bruno Goussault
Services