×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les voeux de Roland Héguy, président de l'Umih (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) : "Que 2012 marque l'arrêt du déclin de nos cafés"

Vie professionnelle - lundi 26 décembre 2011 16:19
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés


Roland Héguy.
Roland Héguy.

"En 2012, restons optimistes malgré la conjoncture. Que la nouvelle année redonne la stabilité fiscale après les rebondissements de 2011.
Souhaitons aussi que nos professionnels poursuivent l'amélioration de la qualité qui est, et restera longtemps, l'atout n°1 de l'offre touristique française. C'est vrai en particulier pour nos hôtels qu'il faut encourager à passer au nouveau classement le plus vite possible. Vrai aussi pour nos restaurants, pour lesquels nous devons voir décoller le nombre de maîtres restaurateurs. Vrai également pour nos salariés que nous souhaitons accueillir dans les meilleures conditions et auxquels nous destinons les résidences mixtes qui verront le jour cette année.
Ce sont des souhaits qui seront exaucés si l'Etat veut bien apporter un concours plus efficace.J'aimerais aussi que 2012 marque l'arrêt du déclin de nos cafés. J'espère que nous serons entendus pour faire réformer le code de la santé publique en ce sens.  Et pour nos discothécaires, souhaitons des clients plus responsabilisés grâce aux éthylotests obligatoires.
Mon voeu, c'est aussi que nos gouvernants conduisent le rétablissement des comptes publics avec l'équité comme maître-mot.  Tous doivent contribuer à cet effort national et nous continuerons d'être vigilants sur ce point.
Tous ces voeux peuvent devenir réalité. Parce que cela ne dépend pas de la conjoncture mais des hommes!"