×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les voeux de Claude Daumas, président de la Fagiht (Fédération autonome générale de l'industrie hôtelière) : "Que 2012 apporte à la profession une bouffée d'oxygène"

Vie professionnelle - lundi 26 décembre 2011 16:18
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés


Claude Daumas.
Claude Daumas.

"La tradition des voeux à l'aube de l'année nouvelle ne doit pas céder à l'angélisme. Il faut être réaliste. Entre l'ensemble des mises aux normes, la pression incessante sur la TVA dans la Restauration, l'obsession du risque zéro.  otre Profession se sent prise dans un étau qui se resserre un peu plus chaque jour.  Il est vital que 2012 lui apporter une bouffée d'oxygène : En sécurisant une bonne fois pour toute l'application du taux réduit de TVA à la Restauration. En rendant les normes de sécurité et d'accessibilité compatibles avec l'exploitation d'un Hôtel, d'un Restaurant ou d'un Café. En affichant en toute transparence et sans crainte la qualité de nos prestations.  En se saisissant du titre de Maître Restaurateur. En opérant la mutation de l'hôtellerie avec le nouveau classement hôtelier. En ramenant les jeunes vers nos métiers par l'apprentissage et la transmission de nos savoir-faire. En reconnaissant au Tourisme sa place de moteur de l'économie française et de l'emploi. Alors, oui, il faut de l'énergie pour faire face à ces enjeux. Mais la Profession est faite d'hommes et de femmes de passion qui ne baissent pas les bras face aux défis à relever et qui peuvent compter sur la FAGIHT pour défendre leurs intérêts avec la détermination et la conviction qui ont toujours été les siennes !  Bonne année 2012."