×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Les municipalités de l'Orne ont répondu à l'invitation de l'Umih

Vie professionnelle - lundi 5 décembre 2011 12:15
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

Argentan (61) Roger Bellier, président de l'Umih 61, avec la collaboration de l'association des maires de l'Orne, a proposé aux élus de participer à une réunion d'information sur le droit des débuts de boissons. Une première, suivie avec assiduité.



Une cinquantaine de maires et adjoints ont participé à la première réunion sur la réglementation des débits de boissons organisée jeudi 1er décembre par l'Umih 61 et l'association des maires de l'Orne. « Il est nécessaire aujourd'hui d'aller à la rencontre des élus. La réglementation a évolué ces derniers mois. Ce ne sont plus les douanes mais les mairies qui sont chargées des licences. Elles sont un passage obligé et unique » rappelle Roger Bellier, président de l'Umih Orne. Avec la complicité de Michel Corbé, formateur à Umih Formation, celui-ci a souhaité apporté un maximum de réponses aux élus, ainsi qu'aux secrétaires de mairies, conviés dans la deuxième partie de la journée. C'est autour du permis d'exploitation et des débits temporaires que ce sont concentrés le plus grand nombre de questions. Parmi les rappels nécessaires : seules les boissons des groupes 1 et 2 sont autorisées de vente lors des brocantes, vide grenier ou fête locale; les groupements sportifs agréés ont droit à 10 buvettes par an, les autres associations seulement 5 ou encore un exploitant de buvette temporaire n'a pas l'obligation de passer le permis d'exploitation… Les conditions d'exploitations d'une licence IV par une commune ont également été longuement abordées : qui peut être désigné comme exploitant ? Peut-on louer la licence à une association ? Doit-on faire fonctionner la licence à l'année ? Qu'entend-t-on par mutation ? Gérard Bertrand, maire de Bellou en Houlme, commune de 1100 habitants située à 15 km de Flers, applaudit l'initiative. « Nous avons beaucoup d'associations et nous sommes souvent sollicités. Nous avons aussi une salle des fêtes de 400 places. Il est important de savoir qui est responsable et dans quelle mesure. La police m'avait déjà aidé dans ce sens mais là j'ai encore appris des choses. On a deux licences IV dans le bourg et une troisième à proximité d'une zone de pêche; ce sont des jeunes qui ont créé l'affaire il y a deux ans et ça marche bien. » Même satisfaction chez Jean-Yves Houssemaine, maire adjoint chargé de la sécurité de Sées, 5000 habitants. « Lorsque nous sommes élus, on ne se rend pas compte de la charge et de la responsabilité par rapport aux débits de boissons et surtout aux buvettes temporaires. Nous avons l'avantage d'avoir une police municipale qui se tient informé des nouveaux textes et qui nous mâche un peu la tâche. Néanmoins, nous avons une soixantaine d'associations sur la ville, nous devons à la fois être vigilants et à l'écoute. En ce qui concerne les bistrots, je vais tous les matins prendre un café et lire mon journal au coin du zinc. Ce sont des lieux de convivialité incontournables à mes yeux. »
Sylvie Soubes

Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Implanter et gérer votre restaurant
par Jean Gabriel Du Jaiflin
Services