×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Édito du n° 3258 du 6 octobre : "Un document essentiel"

Vie professionnelle - mercredi 5 octobre 2011 15:00
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés


Dans le flot continu d'informations qui agite en permanence le monde médiatique, les annonces spectaculaires, les révélations plus ou moins spontanées, les scandales à répétition, les démêlés judiciaires de nos excellences occultent trop souvent la réalité quotidienne.

Il est vrai qu'il est plus facile d'organiser un battage médiatique sur les plateaux de télévision, comme a pu le faire récemment un critique gastronomique de renom habituellement mieux inspiré, que d'expliquer les difficultés et les réussites d'une profession, en l'occurrence celle de restaurateur.

C'est pourquoi il faut saluer l'initiative de l'Umih, et plus particulièrement de Philippe Villalon, président de la Fédération nationale de la restauration française, qui a commandité un rapport réalisé sous la responsabilité de l'économiste François Saint-Cast et explicitement intitulé 'La Restauration, un accélérateur de croissance'.

Vous lirez dans ce numéro de L'Hôtellerie Restauration les principales conclusions de ce document qui met un point final aux attaques injustifiées dont la profession a été la cible de la part de tous ceux prompts à dénoncer, en toute ignorance, une 'niche fiscale', ce que n'est pas un taux de TVA, dûment relayés par la complaisance de certains médias sous influence.

Il est vrai qu'il était temps que la profession se dote des arguments indispensables pour démontrer combien le rôle de la restauration dans l'économie nationale est fondamental pour le développement de l'emploi et des investissements alors que le pays peine à surmonter un taux élevé de chômage consécutif à une crise dont les effets se prolongent lourdement.

Et il n'est pas indécent non plus de se féliciter de la relative prospérité de la profession qui offre à de nombreux entrepreneurs des perspectives de croissance largement supérieures à celles d'autres secteurs d'activité.

Comme le souligne Philippe Villalon, cette étude approfondie est une "contribution essentielle pour démontrer l'injustice et l'inexactitude des attaques contre la restauration".
L. H. R.