×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Saison estivale 2011 : retour à l'optimisme pour l'Umih

Vie professionnelle - mercredi 15 juin 2011 12:45
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :
Article réservé aux abonnés

L'enquête qui vient être réalisée par l'Umih auprès de ses 102 bureaux donne un bon aperçu du début de la saison estivale. Dans l'ensemble, les prévisions sont au 'beau' !



PACA /CORSE
La région a enregistré une légère hausse de fréquentation pour les mois d’avril et de mai, malgré l’absence de ponts, due essentiellement à une augmentation de la présence des touristes étrangers. Sur la Côte d’Azur, la tendance est globalement positive et l’été 2011 devrait être meilleur que l’année passée. Les premiers chiffres des réservations indiquent une augmentation de +3 à +7% environ. Dans le Var, les taux d’occupation sont supérieurs à 2010 d’environ 10%. Les professionnels notent une augmentation des demandes de réservation de famille et doivent donc s’adapter à cette clientèle particulière. Dans les Alpes de Haute Provence, la fréquentation est stable par rapport à 2010. La saison estivale s’annonce en augmentation d’environ 5%. Dans le Vaucluse, les carnets de réservations permettent d’envisager une progression de la fréquentation à hauteur de +15% sur la période 15 Juillet – 15 août, avec une augmentation de la présence de la clientèle étrangère. Alors que les l’hôtellierss sont satisfaits des premières estimations pour la saison estivale, les restaurateurs restent réservés sur la capacité du pouvoir d’achat de la clientèle française, les effets de la crise se faisant toujours sentir. En Corse la situation est très différente. Les professionnels sont très pessimistes sur la saison. L’absence de long week-end au mois de mai n’a pas favorisé le tourisme en Corse. Les chiffres des professionnels font apparaître une baisse de 20 à 30% par rapport à 2010. Les prévisions pour juillet et août sont identiques, pour le moment, à 2010.

RHÔNE-ALPES

Les massifs alpins n’ont pas connus une saison touristique formidable. Les prévisions pour l’été ne sont pour le moment, aussi enthousiastes que pour le reste du pays. Les professionnels estiment les taux de réservation équivalent à l’année passée sans hausse importante. Mais le phénomène des réservations tardives peut changer ces premières prévisions.

BRETAGNE
En Bretagne, la saison démarre plutôt bien. La météo clémente à Pâques a permis une bonne saison printanière. Dans le Finistère, les professionnels se disent globalement satisfait à plus de 56% par les mois d’avril et de mai. Pour juillet et août, les réservations sont en augmentation par rapport à 2010. Dans le Morbihan, les réservations sont en avance et en hausse de près de 15%. Les professionnels
restent tout de même réservés car les clients se décident de plus en plus tardivement selon la météo. Le printemps fut également très bon dans les Côtes d’Armor où les taux de fréquentation sont supérieurs d’environ 10% à l’année passée. L’afflux de touristes s’est essentiellement concentré sur les côtes. Les prévisions pour l’été sont également en hausse.

NORMANDIE
L’absence de long week-end au mois de mai semble avoir pénalisé la Normandie où les taux de fréquentation sont à peu près identiques à ceux de 2010. En ce qui concerne les prévisions pour la saison estivale, les professionnels ont beaucoup de mal a l’évaluer car la majorité des réservations s’effectuent au dernier moment. Il semble, cependant qu’une augmentation d’environ 5% est envisagée. La clientèle anglaise très présente les années précédentes et ayant l’habitude de réserver à l’avance semble délaisser la région cette année.

OUEST
En 2010, la Vendée a connu les ravages de la tempête Xynthia. Les touristes avaient alors boudé la région meurtrie. Cette année, les touristes sont de retour et les taux de fréquentation pour le
printemps laissent envisager une bonne saison estivale. Les professionnels sont satisfaits des premiers chiffres qui font apparaître une augmentation de l’ordre de 10 à 15% sur la côte. En Charente Maritime, le bilan du week-end de Pâques laisse présager une bonne saison estivale 2011. En effet, plusieurs facteurs ont permis une fréquentation touristique satisfaisante : des prévisions météorologiques clémentes, un week-end pascal positionné en avril, et non en mars
comme en 2010. La clientèle de ces congés de printemps était majoritairement française, en provenance des régions limitrophes. Les professionnels ont observé de nombreuses réservations de dernière minute, encouragées par le beau temps. Les hôteliers insulaires ont affiché des taux de réservation proches des 100%. Ce constat ne fait que conforter la tendance positive qui se profile à l’horizon de l’été 2011. L’Aquitaine bénéficie également des effets positifs du beau temps. Les taux de fréquentation sont en hausse aux mois d’avril et de mai entre 15 et 20%. Le littoral profite de manière plus importante de cette fréquentation que l’intérieur. La clientèle étrangère, principalement espagnole, est bien présente surtout sur le littoral et à Bordeaux. 57% des hôteliers estiment la fréquentation bonne voire très bonne en ce début de saison. L’optimisme est plutôt de rigueur dans la région. 78% des professionnels aquitains estiment leur taux de réservation équivalent à supérieur à 2010. Malgré tout, dans l’intérieur des terres, les professionnels ne sont pas encore complètement rassurés. La clientèle touristique réservant au dernier moment étant de plus en plus importante, il est parfois très difficile de faire des prévisions.

PARIS
La météo clémente remplie les terrasses parisiennes. La capitale attire toujours et encore plus quand il fait beau. La hausse de fréquentation est de l’ordre de 15% pour les mois d’avril et de mai. En ce qui concerne les prévisions pour cet été, elles sont également en hausse entre 10 et 15%. Il est à noter que le Ramadan étant cette année de nouveau au mois d’août, Paris sera privée de l’importante clientèle des pays du Golfe.

FRANCHE COMTE
Le printemps est supérieur à 2010 d’environ 10%. La météo clémente attire les randonneurs et les taux d’occupation sont plutôt bons. Les prévisions pour l’été s’annonce sous les meilleurs auspices. Les professionnels enregistrent d’ores et déjà un taux de réservation de l’ordre de 5 à 7%.

CHAMPAGNE-ARDENNES
Les week-ends courts des mois d’avril et de mai ont profité à la région qui affiche un taux de fréquentation de +5%. Les touristes venus des grandes villes à proximité ont profité de la région. Les prévisions pour la saison estivale sont en hausse par rapport à 2010. Les professionnels se montrent optimistes pour la saison surtout si la météo reste rivée au beau fixe.

NORD-PAS DE CALAIS
Le climat exceptionnel qui domine sur la Côte d’Opale depuis le début du printemps a favorisé la venue de la clientèle touristique. Le record de chaleur de 1952 a été battu avec une moyenne de 26°C. La clientèle domestique ainsi que les clientèles belges et britanniques ont profité des week-ends et des vacances de Pâques pour se rendre sur la Côte et découvrir la région. Lille a enregistré de très bons taux de fréquentation (+10¨%).Mais l’absence de pont au mois de mai a desservi le secteur principalement sur la Côte d’Opale. Les professionnels enregistrent une perte de chiffre d’affaires de l’ordre de 20% et de -10 points de taux d’occupation. En ce qui concerne les prévisions de réservations pour la saison estivale, les professionnels envisagent une hausse d’environ 5%.

ILE DE LA REUNION
Les prévisions de réservations pour la saison estivale sont en augmentation de près de 20% par rapport à 2010. La Réunion semble profiter des contextes politiques difficiles de certains pays. Pour l’ensemble des professionnels des cafés, hôtels, restaurants la saison estivale 2011 s’annonce prometteuse. L’habitude prise par les clients de réserver au dernier moment rend les prévisions difficiles à faire. Les restaurateurs et les cafetiers restent, malgré tout, inquiets de la stagnation du pouvoir d’achat des Français. Les effets de la crise subsistent et les Français demeurent inquiets pour l’avenir.
Journal & Magazine
N° 3755 -
17 septembre 2021
N° 3754 -
03 septembre 2021
SOS Experts
Une question > Une réponse
Reprendre un hôtel : évitez les embûches
par Stéphane Corre
Services