×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Course des garçons de cafés : un hommage à la profession

Vie professionnelle - lundi 20 juin 2011 14:32
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Saint-Omer (62) L'UMIH de Saint-Omer a organisé pour la 4e année sa course des garçons de café dans les rues de la ville. Une tradition festive et grand public, qui marque la reconnaissance d'une profession.



80 participants pour la course de garçon de café de Saint-Omer.
80 participants pour la course de garçon de café de Saint-Omer.

Un plateau à bout de bras, trois verres pleins et une bouteille décapsulée, le tout à petites foulées sur trois kilomètres…. C'est l'épreuve sinon olympique au moins athlétique à laquelle se sont livrés les 80 participants de la course des garçons de café de Saint-Omer, le dimanche de Pentecôte. Avantage : « l'entraînement a lieu pendant le travail », souligne avec humour Bertrand Dewaghe, président de l'UMIH de Saint-Omer. Ce n'est pas le seul intérêt de cette course ancrée dans les traditions de la profession. Soutenue par la Ville et par de nombreux fournisseurs (ce qui a permis de remettre 8 000 € de lots), elle est avant tout un événement grand public qui bénéficie d'un capital sympathie évident. « Tout le monde aime cette tradition, commente Yoann Melloul, co-fondateur du site WaitersRace.com, qui référence et organise ce type de manifestations dans le monde entier.  Les spectateurs apprécient les courses car elles sont amusantes et gratuites. Les organisateurs et les garçons y voient l'occasion rêvée d'attirer l'attention du public sur l'industrie hôtelière et sur la reconnaissance de la profession de garçon. Les sponsors profitent de l'occasion pour communiquer dans une ambiance détendue, alors que les municipalités et offices du tourisme font de la course un outil de promotion de leur région. Tout le monde y gagne !». Si cette tradition semble bien venir de France, le site a recensé plus de 720 courses dans 53 pays et 300 villes.
A Saint-Omer, ont remporté la course dans la catégorie homme Kévin Duplouy, dans la catégorie femme Elodie Montrésor et dans la catégorie junior Antoine Wident. Le droit d'inscription de 5 € a permis de remettre un chèque de 400 € à La Croix Rouge.
Marie-Laure Frechet