×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Trophée Malongo 2011 du jeune professionnel du café : doublé gagnant pour Marseille

Vie professionnelle - vendredi 1 avril 2011 15:02
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Nice (06) C'est au lycée Paul Augier de Nice que s'est déroulé le 17ème concours du jeune professionnel du café. Une édition remportée par Aurélie Pezet.



Ils étaient 25 candidats à participer, mercredi 30 mars, au premier tour de la finale 2011 du Concours du jeune professionnel du café. L’après-midi, parmi les obstacles à franchir, la dégustation de trois cafés filtres, dont deux se ressemblent ‘terriblement’. Laure Lesznewski, du lycée parisien  Albert de Mun, ne le sait pas encore à ce stade, bien sûr, mais c’est elle, le lendemain, qui décrochera le titre de Meilleur nez et dégustatrice. Jeudi 31 mars, après une visite détendue de l’usine de torréfaction Malongo de Carros, les choses sérieuses reprennent. Plusieurs nouveautés dans l’organisation : la suite du challenge va se dérouler sous les yeux du public.Quant aux jeunes, ils vont devoir réaliser un capuccino dans les règles de l'art et concocter un cocktail à base de café et de produits Grand-Marnier de leur composition. La plus jeunes des participantes, Elodie Palos-François, du haut de ses 16 ans, va montrer une étonnante créativité avec son Malongo d’Elodie à base de Grand-Marnier, de cognac, de liqueur de mandarine, de sirop de vanille, de crème fraîche liquide agrémenté d’un zeste d’orange. D’autres « jolies combinaisons avec les sirops » se succèdent, constate avec admiration un membre de l’équipe Malongo. Le niveau est en effet impressionnant de professionnalisme naissant, de connaissances déjà acquises, de curiosité bienvenue. Pas facile d’être à l’aise quand un juré se tient derrière vous et vérifie, feuille de notation en main, vos faits et gestes. Face à la machine expresso, les compétences acquises se bousculent dans les têtes : mise en place, débarrassage, ne pas oublier de nettoyer le porte-filtre et de purger le bec vapeur après avoir vaporisé la mousse de lait. L’épaisseur de la mousse doit être d’au moins un centimètre et tenir… Et puis, il faut servir deux tasses sans les renverser… Une édition marquée aussi par la présence de nombreuses personnalités de l’Education nationale et la présentation de la publication du dossier pédagogique Le monde des cafés, cosigné par le Cerpet, le torréfacteur et l’Académie de Versailles.  Michelle Martin du Cerpet, Denis Herrero (qui participe à la Mission de Régis Marcon), l’inspecteur Richard Maniac ou encore Agnès Vaffier, présidente de l’Aflyth. Celle-ci est aussi Madame le proviseur du lycée hôtelier de Marseille… Trois élèves marseillais sont encore en lice. A leurs côtés, leur professeur, Henri Di Nola, président de l’association des professeurs de bar (Apeb). En fin de journée, l’ultime épreuve, conduite par Jean-Pierre Blanc, directeur général des Cafés Malongo, est une mise ‘en situation’ quasi réelle. Une table de restaurant, 6 convives, sa carte des cafés à présenter, argumenter, expliquer. 8 garçons et filles demeurent en compétition. Sur le podium, après beaucoup d'émotion et de persuation dans leur approche : Aurélie Pezet, grande gagnante 2011, qui remporte au passage le 1er prix des cocktails. Marseille est à l’honneur. Et doublement, sur la deuxième marche, la capitale phocéenne brille encore grâce à Eric Pellat. Le bronze revient à Nathanaël Haury d’Illkirch.
Sy. S.