×

L'Hôtellerie Restauration et ses partenaires utilisent des «cookies» pour assurer le bon fonctionnement et la sécurité du site, améliorer votre expérience, personnaliser des contenus et publicités en fonction de votre navigation et de votre profil, réaliser des statistiques et mesures d'audiences afin d’évaluer la performance des contenus et publicités, et partager des contenus sur les réseaux sociaux.

Certains de ces cookies sont soumis à votre consentement. Vous pouvez exprimer votre choix de manière globale, ou paramétrer vos préférences par finalité de cookies. Vous pouvez modifier ces choix à tout moment par le lien en bas page.

Accédez à notre politique cookies en cliquant ici




Actualités
Accueil > Actualités > Vie professionnelle

Thomas Berry remporte la finale alsacienne de l’Api d’or

Vie professionnelle - mardi 8 mars 2011 10:39
Ajouter l'article à mes favoris
Suivre les commentaires
Poser une question
Ajouter un commentaire
Partager :      
Article réservé aux abonnés

Eschau (67) Ce n’est pas parce qu’on travaille en cuisine de collectivité que la créativité est interdite. Témoin : ce concours organisé par Api restauration dont la finale régionale a été remportée par un récent jeune talent du GaultMillau, Thomas Berry, qui officie dans les cuisines du conseil régional d’Alsace.



Le trio de tête, de gauche à droite: Franck Wurtz, Thomas Berry, Gilles Désert.
Le trio de tête, de gauche à droite: Franck Wurtz, Thomas Berry, Gilles Désert.

Thomas Berry n’est pas un inconnu à ceux qui suivent l’actualité gastronomique. En 2009, il était nommé jeune talent par le GaultMillau pour son établissement strasbourgeois, la Cuiller à Pot. Mais jai vendu. On travaillait bien mais avec toutes les charges, je me payais à peine 500€ par mois. Intenable sur la durée. Il a alors changé pour les cuisines du conseil régional, où il est chargé des réceptions. Un vrai changement pour ce jeune papa, mais seulement en termes d’horaires et de revenus. Pour le reste, je me fais autant, voire davantage, plaisir quavant. Avec le restaurant, je navais pratiquement plus de vie avec tout le travail que cela me demandait. Mais là, je peux profiter un peu, surtout de mon bébé. Et avec cette naissance toute récente, Thomas Berry n’a même pas pris le temps de préparer ce concours instauré depuis deux ans, et qu’il a remporté devant son mentor, qui présidait le jury : l’ancien chef du Cheval Blanc à Lembach (67), Fernand Mischler. La thématique du jour était le poulet bio d’Alsace et la poire.

Finale nationale le 13 octobre

Le lauréat a confessé que c’était la première fois qu’il réalisait sa Volaille d’Alsace en habit vert et sa Boule craquante au chocolat et mousse de poire. Un plat et un dessert étaient à préparer selon un économat défini au départ. Une première sélection s’est effectuée sur les recettes envoyées par les candidats, puis dix d’entre eux se sont retrouvés en finale, avec la même thématique, au CFA d’Eschau.

Thomas Berry a promis de s’entraîner pour la finale nationale, qui aura lieu à l’école hôtelière du Touquet (62), le 13 octobre prochain, avec remise des prix au Musée des arts forains de Paris le lendemain.
Flora-Lyse Mbella